CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs - RP Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
They all deserve to die, even you.
avatar
They all deserve to die, even you.
▬ Ecrits : 821
▬ Arrivé le : 18/02/2011

Rapeltout
▬ Camp: Le Seigneur des Ténèbres
▬ Sang: Sang-mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Souvenirs - RP Libre   Mar 22 Mar - 19:02

C'était l'heure ! Andrew ne saurait dire s'il l'avait redoutée ou espérée, mais il était finalement temps de donner son premier cours. Enseigner, ce n'était pas l'activité principale du jeune homme. Il était mangemort, non professeur. Et pourtant, il s'était vite retrouvé au poste de défense contre les forces du mal au collège Poudlard. Après tout, il aimait la compagnie des jolies filles – ce qui était présent à Poudlard. Il avait notamment repéré le professeur de divination dans cette catégorie – et surtout, il connaissait la matière qu'il devrait enseigner sur le bout de ses doigts. Heureusement, un mangemort connait la magie noire. Mais vous connaissez ce bon vieux Dumbledore, il accorde trop vite sa pleine confiance comme il l'a bien souvent fait et qu'il le fera tout autant dans le futur. Bien sûr Andrew devait se tenir à carreaux, sinon, il éveillerait les soupçons du vieux directeur. Il sortit de son bureau, qui était au second étage de sa salle de cours et qui donnait directement sur celle-ci avec beaucoup de réticence. Il consulta quelques instants le dossier qu'il avait à la main : son premier cours était avec les 4èmes années. Il réfléchit quelques instants à ce qu'il pourrait bien leur dire... Dans le programme créé par Shelton – car il fallait dire qu'il était nettement différent de celui demandé par le Ministère –, il était question du Bestiaire de la Forêt Interdite, des peuples oubliés et des différentes espèces de dragons. Autrement dit, un programme plein de créatures et très peu excitant. A partir de la cinquième année, le programme se corsait un peu faisant apparaître des leçons sur les mangemorts, des cours sur les détraqueurs et l'apprentissage de maléfices normalement interdits. Andrew avait créé ce programme de toutes pièces avec l'accord du directeur. Bien sûr, quelques professeurs protestaient et avaient des doutes à propos de l'allégeance d'Andrew. Mais Dumbledore avait dit qu'à partir de leurs quinze ans, les élèves pouvaient connaître la cruauté ambiante du monde extérieur actuel. Au plus grand bonheur de son professeur. Andrew traversa la grande salle de cours, elle était vide et dénuée de toutes décorations. Andrew comptait ajouter des plans, des squelettes, des maquettes et autres au cours de l'année, au fur et à mesure que les leçons se déroulaient. Avec une appréhension stressante, il ouvrit la porte d'un coup sec. Il n'y avait encore personne sur le seuil de la porte. Anxieux, il alla s'asseoir à son bureau en jetant sans cesse des coups d'œil vers sa montre. A son plus grand bonheur – ou malheur, il ne savait toujours pas le déterminer –, les élèves commencèrent à arriver. Ils le saluèrent tous lorsqu'ils arrivèrent à sa hauteur et prirent place au fur et à mesure dans la salle. Finalement, après quelques minutes, ils étaient tous installés. Andrew inspira alors un bon coup, croisa ses mains sur son bureau et brisa le silence d'une voix qui se voulait ferme :

- Bonjour à tous. Je vous souhaite la bienvenue dans ma salle de cours. Comme vous le savez peut-être, je suis le professeur Shelton et je vous enseignerai la Défense contre les Forces du Mal. Je ne connais pas la plupart d'entre vous, et c'est bien normal puisque je viens d'arriver dans cet établissement. Je vous demanderai donc de...

Mais quelque chose venait de couper Andrew dans son discours de bienvenue. Non, ce n'était pas un élève, ni une irruption du directeur dans son cours comme il avait pu le cauchemarder quelques fois. Non, ce qui avait attiré son attention et interrompu sa tirade était son propre regard qui, lorsqu'il avait parcouru l'assemblée pour mémoriser les visages, s'était arrêté fixement sur l'un d'entre eux, sur une jeune fille du premier rang. Un joli visage, des traits doux, de beaux yeux ambres perçants et une bouche pulpeuse... Elle ressemblait en tout point à Natalie, la femme qu'il avait tant aimé il y a bien longtemps de cela. Andrew fit alors un bon de plusieurs années en arrière. Il se souvint alors avec émotion, de la première fois où il l'avait rencontrée. Non, bien sûr, ce n'était pas très romantique mais pour le moins original. Même s'il n'aime pas en parler, Andrew a eut de très gros problèmes étant adolescent avec les cigarettes. Et pour une raison inconnue, il fut interné à Ste-Mangouste lorsque la maladie rongea ses poumons. Et qui était là ? Natalie. Elle venait de finir ses études de médicomage et avait reçu très récemment un poste à l'hôpital. Il se souvint de son regard qui avait plongé dans le sien, de ce lien qui s'était créé dès qu'il l'avait aperçu, de ce coup de foudre qu'ils avaient eu l'un pour l'autre. Puis, il se rappela du premier baiser qu'elle lui avait donné sur son lit d'hôpital, juste avant de lui annoncer qu'il était guéri. Qu'il n'aurait plus aucun soucis s'il lui promettait de ne plus fumer. Mais il fallait qu'Andrew se reprenne. Pas question de paraître si émotif au premier cours. Seulement voilà, un autre souvenir le submergea. Un souvenir qu'il aurait sans doute préféré oublier mais qui visiblement, ne l'avait jamais quitté. La fin. La rupture. La séparation. Le divorce... n'allons pas jusque là, jamais Andrew ne se mariera, probablement à cause de Natalie. Andrew ne se souvint pas exactement de quel jour cela s'était passé, ni à quelle heure, ni à quelle endroit. Il se souvint juste d'avoir vu les lèvres rosées de Natalie lui murmurer des mots terribles à son oreille, des mots qu'il aurait préféré ne jamais entendre. C'était fini, elle le quittait, elle était amoureuse de quelqu'un d'autre. D'un certain Hamborn Crowser, un haut-gradé du ministère. Andrew pleura, il pleura énormément, et pourtant, croyez-moi, il n'est pas d'un habituel à fleur de peau. Mais Natalie était la seule femme qui avait rempli son cœur, la seule qui avait réussi à l'atteindre, celle qui lui avait sauvé la vie. Il ne pouvait se résigner à la laisser le quitter ainsi. Malheureusement, il n'en fit rien. Que pouvait-il faire ? La tuer, certainement pas. Tuer son amant ? Jamais il n'oserait provoquer le malheur de Natalie. La seule solution avait été d'attendre, attendre qu'un jour meilleur se présente pour lui et Natalie. Mais Andrew en avait gardé de terribles séquelles. Et surtout, de rage, comme pour la contredire dans un ultime effort, comme pour lui faire du mal sans qu'elle le sache, comme pour lui désobéir par vengeance, il recommença à fumer. Carpe Diem.

- Monsieur ? questionna un élève brun au second rang. Monsieur, vous allez bien ?

Andrew fut contraint de regagner la terre, de chasser ces funestes pensées en attendant qu'elles le quittent à jamais.

- Non, petit, cracha-t-il. Je ne vais pas bien. Mais peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Souvenirs - RP Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Souvenirs tortueux [Libre][Clos]
» [LIBRE] Souvenirs lointains
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Poudlard
 :: 
1er étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Séries télé