CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 When love take you over home || Ft. Liith&Dodo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

▬ Ecrits : 465
▬ Arrivé le : 17/06/2011

Rapeltout
▬ Camp: Le bien
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: When love take you over home || Ft. Liith&Dodo   Sam 1 Oct - 22:50

Dorcas & Lilith




Il avait encore disparu. D’accord, il disparaissait souvent, tout d’un coup, sans prévenir et n’apportant que le strict nécessaire, ce qui était pour lui que de bien maigres affaires. Mais cette fois je le sentais, Regulus avait disparu pour de bon. À mon souvenir, il avait régulièrement disparu, rien de plus normal pour un esprit libre comme le sien, mais là, c’était vraiment la pire fois. Trois semaines, trois longues semaines que je n’avais pas même entraperçu celui que je considérais depuis un moment comme mon petit frère. Je n’aurais jamais dû m’attacher à lui, un esprit si troublé, si différent du mien, avec des valeurs différentes d’une certaine manière des miennes, avec une vie différente de la mienne, une famille différente, une maison différente, tout différent, en fait. Mais pourtant, d’une manière que j’ignore, nous avons réussi à nous rapprocher d’une manière fraternelle, comme si nous avions tout les deux eu besoin d’une famille autre que la nôtre au même moment. J’avoue, j’avais une tendance surhumaine à le protéger, et il m’en voulait, parfois, ou très souvent, comme vous voulez, mais je n’y pouvais rien. Je suis faite de cette manière, et je suis pire avec Aurelia, c’est tout dire…

J'avais d'abord penser que la meilleure manière de le faire revenir serait, justement, je ne pas l'attendre, et qu'il reviendrait de lui-même, comme à chaque fois, auparavant. Mais il semblait que cette fois, ce n'était pas comme les autres fois. Ensuite, j'avais eu l'idée d'aller en informer le directeur, ou au moins son professeur de maison, ou, au pire des cas, un quelconque professeur, mais je m'étais vite rendue compte que si je faisais cela, et qu'ils le ramenaient à Poudlard, Regulus serait encore plus malheureux de son sort, et en plus, il m'en voudrait encore plus que maintenant, puisqu'il doit penser que je ne fais rien pour le retrouver, ce qui est totalement et invraisemblablement faux. J’en étais venue à la conclusion que le mieux qu’il me restait à faire était de le rechercher toutes les nuits, dans le château, pour que la journée où il rentrerait à la maison, je sois là pour l’attendre. Je devais avoir l’air d’un fantôme, une âme perdue cherchant son défunt amour (ce qui n’est certes pas le cas, mais la métaphore est tout de même plaisante dans ce si triste contexte), rôdant ainsi tous les soirs sans me faire voir par les différents professeurs occupant leurs tours de garde. J’étais devenue, pour ainsi dire, un as de la discrétion, et de la disparition, par-dessus le marché. Jusqu’à maintenant, et cela faisait ma troisième sortie depuis le début de même ronde clandestine, je n’avais croisé qu’une seule fois le chemin d’un professeur, et par chance, j’avais eu la chance de croiser le chemin d’une magnifique armure juste au bon moment. Je ne veux même pas imaginer le nombre d’heures de colle que j’aurais eu pour avoir fureter dans les corridors en pleine nuit.

Cette nuit était une de ces nuits calmes, avec beaucoup d’étoiles dans le ciel et, de surcroît, une pleine lune. Peut-être était-ce un signe, peut-être qu’enfin la chance me sourirait ce soir. Je suis certaine que Mrs. Sommers y verrait un signe, elle. M’enfin, elle voit des signes partout, donc je me dis que… M’arrêtant sur le bord d’une fenêtre me permettant de voir la face pleine de la lune, j’abaissai ma garde et me permis de rêver un petit moment. Je n’aurais pas dû, je sais, déjà que j’étais illégale, et que Nahla devait chercher Reg dans le château tandis que moi, je rêvassais… Mais je n’y peux rien, vous savez, rêver est comme une seconde nature pour moi.

Je laissai mon esprit se libérer de ce lieu et je me rendis compte que je me permettais de rêvasser à un monde meilleur, un futur pas si lointain, où je serais une grande sorcière qui travaillerait comme aurore, qui aurait des enfants et un beau mari du nom de Sirius… Wow minute là! J’allais légèrement trop loin. De un, je n’aimais absolument pas Black senior, et de deux, il m’énervait au plus haut point. C’est alors que je la sentis, une présence près de moi, peut-être à une certaine distance de moi, mais je n’arrivais pas à distinguer la distance. Je me surpris même à supplier mentalement un être supérieur imaginaire pour que ce ne soit pas un professeur, juste un gros rat aux yeux rouges. Mais malheureusement, je savais trop bien que ce serait trop beau pour être vrai. Fermant les yeux un instant, je me retournai lentement, en souhaitant ardemment pour que ce soit un professeur qui m’aima bien qui se retrouvait derrière moi…

J E R A J O U T E Q U E L Q U E S P E T I T S T R U C S D E M A I N ♥

_________________

Dorcas Hope Meadows; « Beautiful hell yeah »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

When love take you over home || Ft. Liith&Dodo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Andrew J.Livingston ◊ are you lost in paradise my love, or have you found a home?
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Poudlard
 :: 
3e étage
 :: Couloirs et escaliers
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Séries télé