CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I need you like never before! [Démone et Bennou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
'Tite démone - Sweeter than heaven and hotter than hell
avatar
'Tite démone - Sweeter than heaven and hotter than hell
▬ Ecrits : 1473
▬ Arrivé le : 12/03/2011

Rapeltout
▬ Camp: Je suis mélangée, faut pas me demander >
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: I need you like never before! [Démone et Bennou]   Jeu 15 Sep - 22:31

Après maintes étreintes qui ne voulaient plus finir, et après beaucoup d'efforts de ma part, j'avais réussi à finallement me retrouver seule. Sans penser à ce que je faisais, à ce qui s'en venait, je montai rapidement dans ma classe et rapaillai quelques effets essentiels: mon jeu de tarot, deux ou trois livres, une petite pile de lettres reçues au cours de l'année... Lorsque je mis un pied hors de la classe, je ne put m'empêcher un dernier regard, esquissant un petit sourire. C'est en voyant finalement cette petite pièce à laquelle j'était si attachée que la réalité de ce que j'allais faire me frappa de plein fouet. Quand est-ce que je pourrais revenir ici? Dans des semaines? Des mois? Jamais?

Le prochain arrêt était dans mes apartements. Je n'avais pas le temps de tout prendre mes choses, et puis, si je voulais que mon plan fonctionne à capacité maximale, il fallait que je n'emporte que le stricte minimum. Et il fallait surtout qu'on ne me remarque pas. Au moins, le vieux château qui servait d'école avait la chance d'avoir des planchers de pierres qui ne craqueraient pas sous mes pieds. La vieille porte grinçante me donna plus de fil à retordre, mais je finis pas réussir à me glisser sans réveiller de tableaux autour. Encore une fois, je bénissait mon ordre maladif qui faisait qu,en temps de crise, comme ce soir, je savais exactement où est-ce que chaque choses dont j'avais besoin était cachée. Un sac, trois robes, deux châles, une paire de souliers, une bourse avec quelques gallions plus tard, je me préparais à sortir. Il ne restait qu'un petit détail. À quatre patte par terre, je jettai un oeil sous mon lit pour trouver ce que je cherchais exactement là où je l'avais laissé. Fixé sous le lit par un sortillège de glue pertpétuelle, le petit flacon de polynectar attendait patiemment que quelqu'un le récupère. Cette bouteille, je l'avais confisquée à un élève au début de l'année et pour une raison qui m'échappe, j'avais préféré la garder et la cacher plutôt que d'aller la remettre au professeur de potions. Merci Merlin de m'avoir donné cette idée car tout mon plan reposait maintenant sur cette bouteille, et sur l'aide de mon très cher ami.

Comprendrait-il ma fuite? Probablement. Accepterait-il de m'aider? Je l'espérais. Benjamin voulait mon bien, je le savais depuis longtemps. Il ferrait n'importe quoi pour moi... mais je savais aussi qu'il ne portait pas Andrew dans son coeur, et cette situation n'aiderait pas la chose. J'avais peur qu'au fond, il désapprouve de mon choix, qu'il se fâche... Je ne sais pas trop en fait... Mais il fallait que j'essaie, s'était ma dernière chance. Tout aussi silencieusement que quand j'étais entrée, je me glissai hors de ma chambre et me dirigeai vers les appartements de mon ami. Je retint brièvement mon souffle, comme pour être encore plus silencieuse que je ne l'étais déjà, en passant près de la porte de la chambre du professeur de défense contre les forces du mal. La dernière chose qu'il me fallait, après tout ce qui venait de se passer et tout le courage que j'avais prit pour mettre mon plan en action, c'était bien qu'il sorte et me trouve là, en plein milieu de la nuit.

Tiens, Benny avait oublié de fermer sa porte à clé. Tant mieux, ça me facilitait la tâche. J'étais tellement venue souvent dans sa chambre que je pouvais m'y repérer malgré la noirceur ambiante. Je savais que dans trois pas, il fallait que je tourne à droite, puis encore deux grands pas (ou quatre petits) et je serais rendue à la hauteur de son lit. Évidement que mon gros nounours dormirait à cette heure, mais il fallait que je lui parle. Avec le moins de délicatesse possible, je me laissai tomber sur le matelas à côté de lui et me mis à la secouer vigoureusement.

«Bennou. Benny. Réveilles-toi, s'il-te=plaît, c'est vraiment important. Il faut que tu m'aides»

_________________
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments. I can see no way, I can see no way. And all of the ghouls come out to play, and every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself. I like to keep my issues strong. It's always darkest before the dawn. And I've been a fool and I've been blind, I can never leave the past behind. I can see no way, I can see no way. I'm always dragging that horse around, and our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in the ground Shake it out -- Florence + The Machine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I need you like never before! [Démone et Bennou]   Lun 19 Sep - 9:19

Enfin une nuit au calme... pas que je regrette ma nuit passée avec Louis, loin de là.... mais malgré tout, être passé à se stade rendait nos vies bien compliquées... il fallait que j'en parle un jour à Lilith, pour le moment je n'en avais pas le courage, ça reviendrait à lui annoncer de une que j'ai une attirance pour les hommes... de deux, que mon amant du moment et un de mes élèves... J'étais assis sur mon lit presque désespéré finalement en pensant à ça. J'étais en train de foutre en l'air ma carrière de prof pour une attirance... (et oui comment parler d'amour maintenant même si ça fait des mois qu'il a envie de Louis). J'étais totalement dingue finalement, bon pour Azkaban... Par Merlin, je me demandais bien ce qui me prenait. Ellie m'avait-il tant changé finalement ?

Peut être que finalement ma Lilith ne me reconnaitrait pas si elle savait comme j'étais réellement, j'avais l'impression d'être un imposteur par moment. C'était débile et réel à la fois... je regardais par la fenêtre de mon petit lieu de vie... Je soupirais faiblement en regardant la neige tomber, j'aimais beaucoup les temps hivernaux, ça me r'appellait Noel avec mes parents.... ça sera le premier Noël sans eux finalement.... (oui j'ai décidé qu'ils sont morts il y'a 3 et 1 mois, je suis sadique). Les fêtes allaient être plus tristes cette année... mais la vie se devait de continuer que je le veuille ou non. Le temps se raffraichissait, pourtant entre les murs il faisait bon d'y vivre, j'aimais les cheminées pour ça, leur chaleur, et leur odeur aussi... Il était tard, même si je n'avais pas cours demain, je me devais d'être prêt tôt comme tout les professeurs, et dans mon bureau à 8h du matin à préparer des interrogations, ou des devoirs, ou encore mon prochain cours !

Je posais à peine ma tête sur l'oreiller que je m'endormis instantément, la fatigue était écrasante ses derniers temps. Et dans mes rêves plus agités les uns que les autres, j'étais d'abord un preux chevalier, puis un vieil homme qui enseignait à des enfants du futur, ou encore une femme qui courait à travers la nuit comme dans un Hitchcock... Et après, j'étais prit dans un énorme tremblement de terre, j'avais l'impression d'être secoué de partout jusqu'à ce qu'une voix familière m'extirpe de ce se rêve bizarre, j'eus un sursaut en reconnaissant la voix de Lilith, et son corps affalé contre le mien.

Hein quoi ?

Mon coeur battait à 150 000 à l'heure, j'attrapais ma baguette, en grognant un petit peu, et lança un Lumos qui m'éblouis malgré tout, je bayais en frottant mes yeux.

J'ai failli avoir une crise cardiaque !! Qu'est ce que tu fais ici ? ça va pas ?

Je me rallongeai en la prenant contre moi, comme lorsque nous étions plus jeunes et que parfois pendant les vacances chez l'un ou chez l'autre on dormait ensemble lorsqu'elle avait peur de quelque chose. Je lui caressais le bras à moitié rendormi.

Dors c'est qu'un cauchemar....
Revenir en haut Aller en bas
'Tite démone - Sweeter than heaven and hotter than hell
avatar
'Tite démone - Sweeter than heaven and hotter than hell
▬ Ecrits : 1473
▬ Arrivé le : 12/03/2011

Rapeltout
▬ Camp: Je suis mélangée, faut pas me demander >
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: I need you like never before! [Démone et Bennou]   Mar 11 Oct - 22:40

Depuis longtemps, Benjamin était ma source de réconfort, la seule personne qui savait exactement quoi dire et quoi faire dans toute situation. C'était seulement logique qu'en cas de crise, il soit la première personne que j'aille voir. Alors pourquoi est-ce que je me sentais comme si quelque chose clochait? Presque par réflexe, alors que c'était bien la première fois que ça m'arrivait, je me défit de son étreinte le plus rapidement possible. Il y avait quelque chose qui semblait malsain dans ce geste pourtant anodin et familier... et ça ne venait pas de lui. C'était moi. J'avais l'impression que s'il me touchait, quelque chose de mal lui arriverait, comme si je trainait le malheur sur moi et pouvait le transmettre... Je em sentais coupable aussi. Horriblement coupable. À moitié endormi comme ça, il avait encore l'air de l'adolescent que j'avais connu... et je me sentais comme une horrible personne à côté de lui. Benny, la seule lumière qu'il me restais dans les ténèbres qui semblaient se refermer de plus en plus rapidement sur moi. Ça faisait un moment que je savait que j'avais au moins une amie du côté de vous-savez-qui et je n'ai rien fait. Je n'ai absolument rien fait non plus quand j'ai su pour les appartenance d'Andrew... Je me suis laissée entraînée dans tout ça comme une poupée sans résistance, et voilà ce que ça m'apporte. Le pire dans tout ça, c'est que je ne peux même pas lui en parler.

«Benjamin Collins! Tu restes éveillé et tu m'écoute!! C'est une question de vie ou mort et je n'exagère vraiment pas!!» m'exclamai-je en lui frappant le bras. Ce n'était pas vraiment douloureux, seulement pour le réveiller et lui faire comprendre que le temps n'était plus à la rigolade. Sans attendre de réponse de sa part ou sans même expliquer ce qui se passais, je me levai et parti à la recherche d'une boîte. N'importe quoi, du moment qu'elle soit assez grande pour contenir ma petite fiole de potion. Finallement, enterrée sous une pile de parchemin, je fini par retrouver exactement ce que je cherchais. Une boîte de drgés surprise, non seulement est-ce que c'était assez gros, mais personne n'en soupçonnerais le contenu. Je déposai délicatement le flacon dans la boîte puis sortis ma baguette. D'une main tremblante, j'attrapai une mèche assez épaisse de cheveux et pointai ma baguette dessus. D'un petit sort rapide, comme un coup de ciseau l'aurait fait, la mèche se coupa et je la déposai à côté du flacon avant de refermer la boîte. Un peu hésitante, je m'assis au bout du lit de mon ami et fit glisser la boîte lentement vers lui.

«Ben... j'ai vraiment besoin de toi. Plus que jamais, en fait. Je... je ne peux pas te dire exactement ce qui se passe, okay, alors j'ai besoin que tu me fasse confiance sans me poser de question. Il faut que je parte d'ici. Ce soir. S'il y a quoique ce soit, je serai dans l'ancienne maison de mes grands-parents. Tu es la seule personne autre que moi à savoir où c'est, si tu t'en souviens, cela dit, alors ça fait de toi le gardien du secret... en quelque sorte... Mais j'ai surtout besoin que tu me couvres ici à l'école. Nos cours ne se donnent pas en même temps, et je ne sors pas souvent de ma classe en temps normal... Dans cette boîte, tu as assez de polynectar pour quelques jours et assez de cheveux pour au moins deux mois... S'il-te-plaît, Benny... j'ai vraiment besoin de toi.»

_________________
Regrets collect like old friends, here to relive your darkest moments. I can see no way, I can see no way. And all of the ghouls come out to play, and every demon wants his pound of flesh, but I like to keep some things to myself. I like to keep my issues strong. It's always darkest before the dawn. And I've been a fool and I've been blind, I can never leave the past behind. I can see no way, I can see no way. I'm always dragging that horse around, and our love is pastured such a mournful sound. Tonight I'm gonna bury that horse in the ground Shake it out -- Florence + The Machine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I need you like never before! [Démone et Bennou]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need you like never before! [Démone et Bennou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pascal Boit un café [ Anémone]
» La "petite démone"
» peu avant la cérémonie [ pv Anémone ]
» La méchante Anémone Vitreuil est là mes mignons
» Viens pour une plainte de volage de sac (Samia)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Poudlard
 :: 
5e étage
 :: Appartements des professeurs
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit