CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre innatendue, mais opportune...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Mar 23 Aoû - 8:28

Encore une journée de merde..... sérieusement.... Vous connaissez ce genre de journée ou tout est réuni pour vous faire chier ? J'en avais marre.... vraiment et ma dernière envie c'était de devoir retourner dans notre salle commune et d'avoir à faire encore à se chieur de Sirius.... Lui aussi il n'en avait pas loupé une aujourd'hui pour rendre mon existence encore plus désagréable.... à croire que personne ne m'aimait sur cette foutue planète. Je pris le chemin du Lac après le repas. Etre puni un peu plus ou un peu moins après tout.... J'avais déjà Shelton en permanence sur le dos qui me collait pour le moindre mouvement de travers... alors après tout....

Nempêche, aujourd'hui c'était vraiment une journée sans...... Déjà dès le réveil, Sirius n'avait rien trouvé de plus amusant que d'enfermer ma baguette et toute mes affaires dans ma malle, ce qui faisait que je n'avais pas d'habits.... que en plus, il avait retarder mon réveil pour que je me lève en retard..... J'étais tellement énervé et dépité.... J'entrepris de m'aventurer dans Poudlard en pyjama sans trop croiser de monde pour finir en arithmancie... Je n'avais pas ce cours mais, on m'avait dit que le prof était vraiment sympa..... je l'espèrais tellement.... En effet lorsque je vins à sa rencontre pour lui expliquer ma mésaventure, il m'accompagna au dortoir et lança un Alohomora pour rompre le Collaporta de Sirius. Je pus enfin me changer et arriver en retard au cours de Shelton qui ne se pria pas pour me sermonner et me donner une punission en conséquence.... Tout ça pour un salaud qui me détestait pour une raison X dont j'ignorais l'orgine... *long soupire*

Le reste de la journée n'avait pas vraiment été super, le cours de potion ? horrible je ne sais pas ce que j'ai bidouillé... je me souviens juste de l'explosion que j'ai provoqué.... Le cours de soins aux créatures magiques... je me suis fait éjecté de l'hypogriffe à cause d'un putin de serpent sortit de nulle part... Ou presque je me doutais de qui ça venait mais quand même.... Le cours de divination ? une cata, j'ai fini couvert d'encre de la tête aux pieds parce que ma voisine avait cru deviner le jour de sa mort.... C'était véritablement une journée épuisante.... J'arrivais enfin au bord du Lac, je me posais sur le sol et regardais l'eau si calme... J'avais eu envie de plonger un bon nombre de fois dans ses profondeurs pour voir si des sirènes viendraient me sauver.... Pour le moment, ça surface était presque givrée.... à certains endroits on pouvait deviner encore le faible mouvement de l'eau....

Expecto Patronum....

Le Panda apparut rapidement au bout de ma baguette.... combien mes frères avaient pu se moquer de lui.... Entre un tigre et requin, le pauvre, il ne faisait pas le poids.... Pourtant je l'aimais mon Panda, j'aimais le faire apparaître parfois juste pour l'admirer.... j'aimais croire qu'un jour, il me sauverait la vie... Il disparut, le soleil était en train de se coucher... Un craquement de bois me fit sursauter... Je me levais rapidement pour me cacher derrière un tronc d'arbre. Elle apparut... Lucy Bextor.... alors elle..... On s'était rencontré il y'avait quoi.... trois semaines environ aux trois balais.... On avait bien discuté, et ça se voyait que je lui plaisais, mais elle mavait plus aussi, seulement lorsque j'eus le malheur d'évoquer Gryffondor..... Ce fut terrible, non seulement elle me repoussa, mais elle semblait en colère... c'était comme d'avoir réveillé une vipère endormie... Par Merlin... Je n'avais rien comprit au film... et lorsque j'essayais de l'approcher à nouveau.... Je me trouvais face à son ignorance... suivit d'une fuite.... Mais cette fois ci j'avais l'occasion unique de comprendre sans avoir personne autour. Elle venait peut être ici retrouver son nouveau copain, je devais être rapide. Je lui lançais un jambencotton suivit d'un silencio.... De une, elle ne pouvait plus s'enfuir, de deux... elle ne pouvait pas m'attaquer.... Je vins à sa rencontre.

N'aie pas peur, je ne vais pas te torturer... Je veux juste discuter.... T'es pas facile à aborder comme fille tu sais.... écoute je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter ton gourou, mais j'ai assez de personne sur le dos.... j'aimerais comprendre Lucy.... Alors j'annule le Silencio.... *le fait* et on parle comme deux futurs adultes responsables....

C'était peut être une mauvaise idée le double sortilège, elle semblait furieuse....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Mar 23 Aoû - 16:36

Pour Lucy, cette journée s'était déroulée à la perfection. Ou presque. Bien qu'elle se soit levée comme chaque fois dès potron-minet, ce qui la froisse un peu car elle aime à dormir le matin... Enfin c'était une bonne journée. Oui parce qu'en plus d'avoir écoper des meilleures notes rendues à chacun des cours auxquels elle avait assisté, elle n'avait eu d'ennui avec personne, et causé aucun accident -volontaire ou non. Personne pour lui faire renverser tous ses livres par terre à la bibliothèque, personne pour ensorceler ses affaires... et même quelques premières années paumés pour se laisser gentiment effrayer. C'en était presque inquiétant pour elle : pourquoi une bonne journée au milieu de toute cette confusion et cette contrariété permanente qui logeaient depuis belle lurette dans le petit cœur douloureux et meurtri de Lucy ? La serdaigle restait sur ses gardes pour prévenir l'arrivée surprise de l’évènement qui viendrait troubler sa quiétude et gâcher sa journée. Ah mais, on ne l'a pas aussi facilement, il faut bien plus qu'une bonne journée pour que Lucy devienne sereine et posée !

La plupart des gens trouveraient vraiment ennuyeuse et même un peu triste, cette journée que Lucy qualifierait comme tout à fait excellente. Si c'était un jeu "vivre à la Lucy", les règles en seraient simples...
- Ne parler à personne d'autre qu'aux profs (et encore ! Seulement pour répondre aux questions qu'ils posent à la classe.) et qu'aux premières années, dans le seul but de leur faire peur ou de les rabaisser, juste pour mesurer son statut de grande et habituée du château.
- Passer le plus clair de son temps à la bibliothèque et lire tout ce qui lui tombe sous la main, en particulier les livres de sortilèges et potions, les livres étrangers et tout ce qui porte sur les animaux.
- Manger seule au bout de la table des serdaigles (et manger peu.).
- Faire régner le mal partout autour de soi (bousculer les Gryffondors, faire tomber Mary McDonald dans les escaliers, ajouter un sérum qui fasse pousser la moustache dans le jus de citrouille d'une autre et ensorceler les affaires de celles qui passent à côté de sa table... sans oublier bien sûr : raconter n'importe quelle vieille légende flippante aux premières années.)

Alors on la dit bizarre, dérangée, folle, barge, schyzo. On raconte qu'elle est une mangemorte, et on la craint, on s'éloigne d'elle et on se fait discret quand elle passe à côté. Certains se moquent, certains ont pitié, d'autres encore veulent l'aider mais peu ont le cran pour l'approcher sans risquer d'être dévoré tout cru ! Quoi qu'elle suscite chez les autres, elle reste atrocement seule. Et les rumeurs qui circulent à son sujet ne l'aident pas... Bref, alors si jamais un jour, on lui fiche la paix, on ne se tait pas brusquement quand elle s'approche et qu'on évite de lui faire renverser ses bouquins, oui c'est une bonne journée, une très bonne journée. (Dieu sait qu'elle a toujours des dizaines de manuscrits dans les bras !)

Même si elle a de rares amis, personne ne la voit jamais accompagnée... et pourtant ! Elle est mystérieuse, en même temps, et personne ne la connait vraiment... Plus d'un garçon ont tenté leur chance avec elle. Certains ne s'en sont jamais remis -mais qu'a-t-elle bien pu leur faire ???- d'autres l'ont fuit la semaine suivante. En réalité, aucun ne l'a jamais vraiment intéressée... sauf l'autre jour, au bar des Trois Balais, il y avait ce type... Jared. Ils se sont tout de suite plu. Lucy n'est sociable qu'en dehors de Poudlard, ou les gens ne la recroiseraient pas de sitôt. Loin d'elle l'idée que Jared puisse être un Gryffondor, ou juste un élève de Poudlard. Ils étaient presque mignons, tous les deux ensemble... et Lucy fantasmait, tout en s'imaginant qu'ils ne se reverraient jamais plus après. ERREUR ! Double erreur ! Non seulement ils se reverraient, mais en plus, tous les jours ! Hééé oui, Lucy, Jared est à Poudlard, et même à Gryffondor. Il est amusant de remarquer comme c'est facile d'ignorer les gens que l'on ne connait pas, mais comme il est difficile de négliger la présence de ceux qu'on connait, et que justement, on cherche à éviter. Jared et Lucy en ont fait les frais pendant presque un mois... Et même si la serdaigle s'était jurer de ne plus avoir affaire à lui, elle n'en restait pas moins fascinée et curieuse de le connaître davantage... Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis ! Tout décontenancé qu'il était, le pauvre Jared, abandonné sans aucune explication après qu'il est annoncé être un Gryffondor !

Enfin passons, et venons-en à ce qui nous intéresse vraiment (mais si, mais si) la fin de la journée parfaite de Lucy ! Oui-oui-oui. Pour finir en beauté, elle avait décidé de faire un tour près du lac, ou personne ne l'y viendrait chercher. C'était du moins ce qu'elle pensait... et ce qu'elle espérait. Pas frileuse pour un sou, elle se baladait en jupette et en top léger, tandis que tout le monde était emmitouflé sous des couches d'habits tous plus chauds et épais les uns que les autres. (encore une bonne raison de dire que "décidément, cette fille est bizarre...") Son gilet sous le bras, elle hésitait à l'enfiler mais avant qu'elle n'ait pris une décision, paf ! La voilà par terre, comme prise d'un violent spasme, incapable de contrôler ses jambes qui tremblaient comme des feuilles ou de prononcer le moindre mot ! *Hypothermie ?* se demandait-elle, à des miles d'imaginer que c'était en fait un sort (deux sorts !) jetés contre elle... par... par Jared ma parole ! Dès qu'elle l’aperçut, elle eut terriblement envie de le pousser dans le lac gelé, histoire d'avoir sa vengeance... Mais celui-ci lui adressa des mots qui, loin d'être rassurants et prononcés sur un ton qui était tout sauf désolé, la firent encore plus paniquer ! Mais impossible pour elle de répondre quoi que ce soit, et le dialogue entre elle et lui resta dans son esprit.

"- N'aie pas peur, je ne vais pas te torturer...
- *Mais bon sang, pourquoi cette idée ? Qui a parlé de torture ?*
- Je veux juste discuter...
- *Moui, mais je peux pas parler, alors vazi, discute tout seul...*
- T'es pas facile à aborder comme fille tu sais...
- *T'es pas facile à éviter, comme mec, tu sais... M'enfin c'pas une raison. Pitié, annule tes sorts ! J'ai des crampes aux mollets !*
- Écoute je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter ton gourou, mais j'ai assez de personnes sur le dos... J'aimerais comprendre Lucy... Alors j'annule le Silencio...
- *C'est pas trop tôt !*
- et on parle comme deux futurs adultes responsables..."

Enfin, elle pouvait à nouveau parler ! Même si se mouvoir était pour le moment toujours impossible. Tremblottante par terre, avec Jared accroupi près d'elle, elle se mit à hurler :

"Putain ! Et tu crois que c'est la réaction d'un futur adulte responsable que de lancer un Jambencotton à quelqu'un avec qui tu aimerais entretenir une discussion ?! Annule-le immédiatement. Ensuite on parlera, si tu veux. Mais tu regretteras, et moi aussi. C'est pas une bonne idée d'expliquer les choses qui n'ont pas lieu d'être démêlées... Je t'assure, tenter d'éclaircir cette affaire ne fera qu'assombrir notre relation déjà pas très... très... vivante. Alors à mon avis on ne devrait pas débattre inutilement là-dessus... Mais je cesse d'argumenter mon opinion, voyons, VIRE CE PUTAIN DE SORT !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Mer 24 Aoû - 9:29

Lorsqu'elle cria un bon coup, j'en tomba sur les fesses avant de la regarder. Je me sentais si con de lui avoir lancé se sort mais sans ça, peut être qu'on aurait jamais pu discuter tous les deux.... J'en avais assez d'être le mec ignoré, bousculé, détesté.... je voulais arranger les choses, et commencer par elle se n'était peut être pas une si mauvaise idée....

Okay pardon...

J'annula le sortilège rapidement, ces jambes se détendirent, les crampes s'arrêtèrent... Je ne savais pas que c'était si douloureux un jambencotton, je pensais juste que ça les rendraient molles....

Pardonnes moi.... vraiment....

Je restais assis à coté d'elle en la regardant, j'hésitais un peu, puis je me mis finalement à parler.

Tu sais.... moi d'habitude quand les filles elles m'approchent, je bégaie, je dis des conneries, ou je fais des conneries dans le genre à leurs renverser mon verre dessus... sans faire exprès.... ou à vouloir faire un compliment qui se finit en giffle..... je... j'ai jamais été très à l'aise... pourtant ce jour là avec toi.... c'était si simple Lucy.... Ca avait rarement été aussi simple....

Je la regardais en rougissant avant de tourner ma tête vers le lac, je ne savais pas si c'était bon de se confier ainsi, mais au moins ça me soulagerait un peu, soudain j'eus une pensée conne en me demandant si les sirènes supportaient le froid du lac.... Probablement vu qu'elles étaient là dès le printemps, peut être que ça hibernait une sirène... Je soupirais faibelement en me sentant stupide, puis je la regardais à nouveau.

J'ai pas vraiment comprit pourquoi tu m'as fuis.... okay je suis un griffy toi une serdy mais.... on est pas réellement ennemi..... pourquoi tu l'as autant mal prit ?

Je voyais bien que je m'avançais sur un chemin risqué.... son regard en disait long.... un mélange d'envie, de colère, de tristesse.... C'était peut être ça qui rendait les choses faciles avec elle.... l'impression d'être face à un miroir..... Cependant, je ne savais pas si ça, c'était une bonne chose.

Si tu ne veux pas qu'on soit ami... d'accord.... mais je culpabiliserai pas de ne pas au moins avoir essayé.....

Je lui souriais quand même, je pris ma baguette et lança un orchideus, un bouquet de fleurs apparut dans les mains de Lucy... je ne savais pas si elle aimait se genre d'attention.... elle allait probablement me les jetter à la tête... je l'aurais bien mérité.... Et j'avais se petit sourire un peu concon qui aurait pu l'énerver aussi, finalement je m'allongeai et regardais le ciel qui empruntait une couleur rose violacée avant que la nuit noir ne tombe, le soleil se couchait.... l'air se raffraichissait pourtant ni elle, ni moi ne semblions avoir froid... et même si elle était en colère, elle ne semblait pas vouloir partir non plus. Mes mains derrière ma tête, je soupirais faiblement en fermant les yeux, le calme du lac était tellement appréciable...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Jeu 25 Aoû - 23:36

Tandis que Jared s'excusait platement auprès de Lucy, celle-ci pensait qu'il était vraiment mignon, quasiment enfantin, à bégayer comme ça en tentant de justifier ses erreurs. Elle ne se moquait pas, mais s'attendrissait presque devant lui -Mais attention ! Elle ne laissait pourtant rien paraître et son visage restait de marbre ; pas même un tressaillement de sourcil ne vint la dénoncer elle et ses émotions !- Ainsi donc elle souriait gentiment intérieurement jusqu'à ce que le Gryffondor n'ajoute qu'avec elle, ça avait été tellement simple, comme rarement cela avait été... Lucy, a la fois heureuse de savoir que ses sentiments étaient sans-doute réciproques, et triste de se dire qu'elle ne pouvait décemment pas fréquenter un Gryffondor dans sa condition, laissa paraître un peu de gêne en baissant le regard sur ses genoux, salis par la terre lorsqu'elle était tombée. Les frottant avec sa main pour les nettoyer un peu, elle chuchotait si doucement que c'était presque inaudible :
"Quant à moi... Je n'ai jamais été douée pour communiquer avec les gens tout court... peu importe mes intentions. C'est vrai qu'avec toi c'était différent... Mais enfin, peu importe maintenant."

Jared n'avait pas l'air d'avoir remarqué que Lucy avait prit la parole. Il tourna la tête vers le lac, pendant que Lucy continuait à épousseter ses habits. Au bout d'un long moment de silence un peu confus, il la regarda à nouveau et enchaîna en reposant la question embarrassante pour Lucy. Il voulait savoir pourquoi est-ce qu'elle le fuyait comme ça, pourquoi le fait qu'ils ne soient pas dans la même maison était une gêne vis-à-vis de leur relation. Lucy ne put alors plus retenir aucune de ses émotions et adressa à Jared un regard plein de détresse, de tristesse et d'envie. Étrangement, le garçon semblait avoir la même expression qu'elle, ce qui dérouta Lucy, qui décidément ne pourrait plus l'ignorer encore bien longtemps...
"Si tu ne veux pas qu'on soit amis, d'accord. Mais je ne culpabiliserai pas de ne pas au moins avoir essayé..."

Il souriait à Lucy, encore, avant de saisir sa baguette et de faire apparaître dans les mains de la jeune Serdaigle, un bouquet de fleurs. Trouvant ce geste, quoique mignon dans le fond, profondément puéril et déplacé, elle dut faire preuve de beaucoup de contrôle sur elle-même pour se retenir de les lui jeter à la figure avant de rentrer au château. Après tout, ce n'était pas tout les jours qu'elle avait l'occasion de parler avec quelqu'un, et surtout pas à Jared. Mais pour elle, ça ne rentrait pas du tout dans le contexte ; d'abord il l'agressait sans raison apparente, ensuite il lui parlait des sujets qui fâchent et enfin il tentait de l'amadouer avec un bouquet ? Elle resta muette et perplexe pendant plusieurs minutes, qui lui parurent une éternité. Elle songeait à ce qu'elle pouvait bien faire désormais. Elle ne trouva pas avant que Jared ne s'allonge, en faisant mine de s'assoupir... Et ça non plus, elle ne savait pas comment l'interpréter. Elle déposa les fleurs à côté d'elle et s'allongea à son tour. Ils restèrent comme ça l'espace d'un instant, le temps que Lucy décide de la manière dont elle aborderait le propos. *Je vais y aller au feeling, la jouer sincère, et espérer qu'il m'en veuille pas trop, qu'il se moque pas et qu'il reste aussi cute.*

"J'ai pas toujours eu raison pour tous les choix que j'ai fait dans ma vie. J'ai probablement eu tort sur un tas de choses à vrai dire. Et j'ai probablement eu tort de réagir comme ça avec toi. J'ai juste... pas eu le temps de m'y préparer. Elle émit un rire nerveux. C'est tellement bizarre... tu sais. J'ai pas l'habitude en fait, j'ai jamais eu de relation aussi compliquée qu'avec toi je crois ! Nouveau rire nerveux. Je pourrais essayer de t'expliquer en quoi j'ai des circonstances atténuante pour m'être montrée tellement désagréable ces derniers temps mais..."

Trop tard, une larme roulait déjà sur sa joue. Elle aurait voulu déballer tout ce qu'elle avait sur le cœur, mais elle ne s'en sentait pas le courage. Non qu'elle n'ait pas confiance en Jared, mais c'était quelque chose qu'elle trouvait ridicule, finalement. C'était à la fois son principal objectif, mais aussi son plus grand secret. Elle admettait mal qu'elle puisse l'exposer comme ça, à un Gryffondor à moitié endormi, au bord du lac. De sa poche (Héhé oui sa jupe a des poches, c'est bien pratique. Fort commode pour ranger sa baguette par exemple.) elle sortit un mouchoir avec lequel elle essuya le flot de larmes qui n'avait pas encore coulé, et elle ravala tous les mots qu'elle n'avait pas osé prononcer, et elle effaça de sa mémoire tout ce qu'elle n'avait pas encore imaginé, pour se poser un instant. Elle se rassit en silence et contempla longtemps le lac, le ciel, l'endroit où ils se fondent et où on les distinguent mal en soirée, quand tout n'est qu'obscurité et silence... si ce n'est quelques clapotis. Elle occupait son esprit à autre chose qu'à Jared et à Poudlard, elle tentait de le distraire en analysant les différents bleus du paysage... Le ciel devient indigo, le lac est bleu guède, les arbres paraissent pétroles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Ven 26 Aoû - 10:15

Elle s'allongea prêt de moi, c'était une minie victoire, j'étais vulnérable.... elle aurait pu partir, me jetter le bouquet à la figure, me retourner une giffle et s'en aller. Mais elle se posa à mes cotés... j'eus un petit sourire victorieux... Je l'écoutais parler, comme elle l'avait fait avec moi... mais à quoi voulait elle se préparer.... et puis... pourquoi c'était si complexe entre nous... finalement, elle ne répondait à aucune de mes questions, au contraire, et j'avais encore plus de curiosité à la comprendre après ça... mais comment faire ? Lucy ne semblait pas prête à se laisser complétement approcher.... et puis elle me plaisait vraiment.... Je me mordais la lèvre en l'écoutant encore.... Elle se redressa avant de terminer son explication.... je la regardais toujours.... elle était... incroyablement belle... Et le coucher de soleil ne m'aidait pas à être moins attiré... c'était pire... Je tendais une main vers son dos mais ravisa mon geste....

Oh merde Jared.... c'était ta dernière année ici.... la dernière avant une vie d'enfer... tu en avais déjà gâché un trimestre.... Prends tes couilles en mains et lance toi aller... Non... non j'y arriverais jamais.... *soupire* Rah.... J'avais tellement l'habitude d'être rabaissé.... J'avais tellement de mal à avoir confiance en moi... Je paraissais confiant... on me disait souvent qu'avec ma belle gueule, je pouvais avoir les filles que je voulais... il n'en était rien... et jusqu'à présent je n'avais eu que des coups de coeurs.... Mais pas pour Lucy.... elle était définitivement la fille la plus belle de Poudlard à mes yeux.... Je regardais dans sa direction, le paysage devenait sublime.... le ciel indigo, les arbres pétroles.... la glace qui recouvrait le lac prenait une autre couleur... je n'aurais jamais sur la décrire... je me remis assis très proche d'elle.... Je me mordais la lèvre en la regardant.

Tu sais.... si j'ai fait quelque chose de mal lors de notre rencontre, je m'excuse... cependant.... j'ai pas souvenir d'avoir été un parfait abrutit... tu es partit après avoir entendu le mot "gryffondor" je sais qu'on est tous en compétition, mais être un lion ça fait vraiment de moi une personne détestable ? Ou comme tout les autres tu penses que je suis juste un salopard de serpentard refoulé.... et que je suis la première erreur de ce putin de choixpeau ?

Au début ma voix était douce... et plus je parlais, plus elle devenait chevrotante à cause de la colère qui m'incendiait.... Je n'en pouvais plus d'être repoussé parce que j'étais un Griffy....

Est ce qu'un homme est forcément le reflet de sa maison ? je... je ne suis pas sournois, alors je ne suis pas un serpent... je ne suis pas bosseur.... ou... intelligent.... je suis sportif.... et pas trop peureux okay.... et ça fait de moi le gars à éviter ?

Je soupirais et me leva brusquement. Elle me plaisait... mais le jugement.... j'en pouvais plus..... je la regardais, puis baissa les yeux.....

J'ai envie de te courir après Lucy.... mais pas si tu vois juste l'uniforme Gryffondor sur moi.... et pas le reste....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Ven 26 Aoû - 16:00

Jared écouta Lucy sans rien dire, il l'écouta parler pour ne finalement rien dire, il la laissa finir d'hésiter à voix haute. Quand elle eut fini, quand elle eut abandonné l'idée de se confier -par honte, par gêne- et quand elle se fut relevée, Jared s'assit à ses côtés, tout près d'elle. La Serdaigle ne bougea pas d'un pouce, même si l'envie de le laisser là et de rentrer dormir au château la démangeait ; sinon -et ce serait sa faute à elle !- il allait une nouvelle fois lui filer entre les doigts. N'étant pas d'une nature franchement opportuniste, Lucy laissait souvent les choses, les gens, lui passer sous le nez sans rien faire... Cette fois-ci, elle se promit de mener avec lui une conversation jusqu'au bout. Et ils décideraient ensuite seulement de ce qu'il adviendrait de leur relation. Elle n'osait plus le regarder, craignant de fondre en larmes dans ses bras devant son visage d'ange... et c'était la dernière chose qu'elle souhaitait. Lucy ne pleure jamais en public, même si celui-ci n'est composé que du seul garçon de Poudlard envers lequel elle n'éprouve ni aversion ni dégout, et même certainement de l'amour... Elle fixait l'horizon mais lui, Jared, fixait Lucy comme un petit garçon devant un magasin de bonbons.

"Tu sais, si j'ai fait quelque chose de mal lors de notre rencontre, je m'excuse. Cependant j'ai pas souvenir d'avoir été un parfait abruti... tu es partie après avoir entendu le mot "Gryffondor". Je sais qu'on est tous en compétition, mais être un lion ça fait vraiment de moi une personne détestable ? Ou comme tous les autres tu penses que je suis juste un salopard de Serpentard refoulé... et que je suis la première erreur de ce putain de Choixpeau ?"

Sa voix allait crescendo, et Lucy sentait sa colère sans les grelots qui agitaient ses paroles. Elle redoutait qu'il ne l'abandonne avant elle, et entama sa réponse, mais Jared ne la laissa pas parler, il ajouta avec précipitation que les maisons ne reflétaient pas forcément leurs élèves mais ensuite il se décrivit en effet comme un Gryffondor. "Est-ce que ça fait de moi le gars à éviter ?" La question résonnait dans la tête de Lucy. Elle pensait que non. Elle pensait qu'elle avait envie de lui sauter dessus. Elle pensait qu'elle ne devait plus jamais le laisser partir. Elle pensait qu'il partirait l'an prochain. Elle pensait qu'elle ne partirait pas avant l'année d'après. Elle pensait qu'ils ne se reverraient probablement jamais, puisqu'elle déciderait de rejoindre les rangs du Seigneur des Ténèbres, pour venger sa mère tuée par un auror... Elle pensait... Elle n'avait plus le temps de penser : Jared s'était levé, il avait l'air prêt à partir.

"J'ai envie de te courir après Lucy... mais pas si tu vois juste l'uniforme de Gryffondor sur moi, et pas le reste."

Merde. Merde merde merde. Il allait partir et Lucy n'allait rien faire pour le retenir ? Pas question ! Elle se leva aussi, et attrapa la veste de Jared (On va dire qu'il a une veste OK ? xD). Aïe, ses yeux devenaient tout embués et elle y voyait déjà flou, de rage -contre elle-même- elle baissa les yeux et susurra :

"Non, Jared... C'est pas ça, c'est pas toi. J'ai foiré de A à Z, je suis désolée... Je sais même pas comment tu fait pour t'accrocher, et pour rester tellement gentil avec moi, qui ai été tellement méchante... Je. Si tu veux l'entendre, je vais t'expliquer, mais il faut que tu saches que ça doit être aussi pénible à écouter qu'à raconter."

Du revers de la main, elle essuya avec une certaine rancœur les torrents de larmes qui dégoulinaient depuis ses yeux. Son chagrin s’amplifia encore quand elle réalisa qu'elle devait avoir des yeux de panda, tout noirs, avec son mascara tout coulé... Elle prit la main de Jared, histoire de l'emmener à l'écart. A l'heure qu'il était, si quelqu'un les trouvait -ce qui n'était pas bien dur, ma foi- il leur aurait assener un nombre d'heures de colles indéfini... mais sûrement important. Elle lâcha sa main très vite, et lui fit signe de venir. Elle n'osait pas se mettre trop près de lui, le toucher, le regarder. Lucy, malgré ses seize ans, n'avait jamais eu de copain. Elle n'était plus aussi à l'aise qu'aux Trois Balais, ou elle croyait encore que ce serait une histoire sans lendemain... Elle ne se sentait pas capable d'entreprendre quoi que ce soit d'un peu équivoque avec Jared, par peur de se rater. Elle préférait s'en tenir à ce qu'elle maîtrisait le mieux : garder ses distances. Elle faisait pourtant de gros efforts pour ne pas partir en courant... Quand ils s'arrêtèrent un peu plus loin, Lucy détourna le regard et commença à raconter son enfance, son père moldu, sa mère sorcière.

"Un jour, elle s'est retrouvée par erreur sur un champ de bataille qui opposait l'armée de VDM à celle de l'ODP. Et elle a été tuée."

Lucy s’effondra -mais pas dans les bras de Jared...-. Elle qui d'habitude était impassible quoi qu'il arrive, elle qui ne quittait jamais son masque d’indifférence... Elle était recroquevillée par terre, assise les genoux repliés sous son menton, les bras en anses autour de ses jambes. Elle continua, bien que des hoquets vinrent ponctuer son récit. (Super glamour.)

"C'était un auror, l'homme qui a assassiné Erin était un connard d'auror ! Mon père répète que c'était un accident. Mais je n'en suis pas sûre du tout. Et je la vengerai. Je le retrouverai et je le tuerai."

Elle expliqua que tous les Gryffondors étaient de potentiels membres de l'Ordre, et donc de potentiels alliés de cet homme, et donc de potentiels ennemis pour elle. Elle expliqua qu'elle s'était dit de ne jamais les fréquenter. Elle expliqua qu'elle s'en voulait.

"Je voulais pas partir comme ça, comme une voleuse... Mais j'ai pas su comment réagir face à toi. Je m'y attendais tellement pas. Je savais pas quoi faire d'autre... Je pouvais plus rien te dire et j'avais peur de ce que toi tu pourrais me dire, alors oui, je t'ai évité. Je suis désolée."

Elle nettoya son maquillage en dessous de ses yeux, et pour ne pas finir sur sa dernière réplique qu'elle trouvait trop dramatique, et elle préféra rajouter autre chose :

"Oh là là, je dois ressembler à un panda non ?"

Mais elle regretta aussitôt ces mots. Elle n'avait cessé de parler d'elle, et malgré ses dires, en un sens, elle continuait à ignorer Jared. En fait, plus que l'ignorer, elle évitait de faire quoi que ce soit qui ait un rapport avec lui. Crétine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Sam 27 Aoû - 13:46

Elle me retint.... j'étais soulagé de voir que je comptais à ces yeux aux moins un peu.... Comment je fais pour m'accrocher.... aucune idée... je ne mettais jamais accroché à une fille avant en faite.... je n'avais jamais vraiment aimé.... mais quitte à perdre mon âme une fois majeur.... autant faire en sorte que ma dernière année ici soit finalement peut être la plus belle.... alors autant m'accrocher à elle.... Cependant, je n'avais jamais voulu la faire pleurer.... je m'en voulais d'avoir déclenché une telle émotion.... Je voulais essuyer ses joues elle ne m'en laissa pas le temps... elle prit ma main et m'emmena à l'écart dans un coin plus sombre à l'abri des arbres.... Elle lâcha cependant vite ma main et continua à marcher... j'avais ralentit ma marche jusqu'à ce qu'elle me fasse signe d'approcher.... je le fis... elle commença à parler.....

J'écoutais.... j'écoutais attentivement sans ne rien dire, sans l'interrompre.... je n'aurais jamais osé... elle semblait avoir si mal.... à parler ainsi...et je la comprenais... enfin presque.... je crois que.... je n'aurais pas autant mal à voir mourir ma mère.... détestait sa propre famille... haïr sa naissance.... c'était une véritable torture... plus que d'être seul.... enfin, je suppose.... Je restais debout face à elle, je la regardais déverser des torrents de larmes... à croire qu'elle n'avait jamais du.... pleurer jusque maintenant... L'ordre du Phoenix.... encore quelque chose qui nous séparait.... je les admirais... j'avais envie de trouver leur refuge.... de leur demander de l'aide.... me sortir de ce monde qui me terrorisait.... comment choisir entre la mort et la mort ?

Je la fixais lorsqu'elle expliquait son attitude face à moi.... logique en faite... je suis un gryffondor.... je suis un "ennemi potentiel", mais à l'entendre parler.... Voldemort semblait être une solution dans sa tête.... j'aimais une fille qui était tout mon contraire.... Elle semblait se confiait au lac comme si je ne faisais plus partit du décor..... je la trouvais toujours aussi belle malgré son maquillage dégoulinant, ce n'était pas ce que je voyais dans l'absolue..... je me mordais l'intérieur de la joue en rougissant, sans le vouloir, elle avait créé une sorte d'intimité entre nous.... je passais ma main dans mes bouclettes en me demandant quoi faire. Je sortis un mouchoir en tissu de ma poche.... un rouge avec un J noir brodé dessus.... la dernière chose qu'il me restait d'une grand mère aimante morte bien trop tôt à mon goût, je lui donnais en souriant.

Tu veux voir un beau panda ?

Je pris ma baguette et lança à nouveau un Expecto Patronum.... il arriva, posé sur le lac tourné face à elle comme un gros nounours.... je savais consoler les gens que je connaissais... je ne savais rien de Lucy mais je voulais essayer. Mon gros nounours marchait vers elle d'un pas lourd mais gracieux, il tourna autour d'elle comme si il voulait la réconforter aussi avant de s'évaporer... Je la regardais encore et dans un élan, je me mis à genoux derrière elle en l'enlaçant.... elle pouvait partir, me fuir... me repousser... mais dans ma tête, elle comme moi avions besoin de cette étreinte....

Je viens d'une famille de Serpentards..... d'une famille de Mangemorts.... Je les hais.... je les hais aussi vrai que je suis ici avec toi maintenant.... ils me font vivre un enfer.... je suis une honte pour eux... et à Poudlard.... on sait en général que je suis le mauvais Spencer.... le Serpent refoulé.... les Gryffi pensent que je n'ai pas ma place chez eux... les Serpents disent que je suis bon pour l'asile mais pas pour leur maison.... je ne rentre chez moi.... que durant les grandes vacances.... et quand j'y suis.... on m'entraîne à tuer et à torturer des animaux pour apprendre à me servir des sortilèges interdits.... et lorsque je refuse.... mon frère... n'attend que ça pour me jeter des endoloris en pagaille et me faire regretter mon attitude.... Et si après mon diplôme je ne les rejoins pas.... autant me suicider que de subir ce qu'ils ont prévu de me faire.... La vie est injuste Lucy.... je comprends que tu détestes cet Auror... tu peux, tu le peux vraiment..... mais je ne pense pas que tu détestes le bon camp....

Je risque fortement de m'en prendre une à être si franc d'être détesté.... repoussé.... elle avait tellement le moyen de m'écraser comme un cloporte à ce moment précis.... moi je l'enlaçais toujours....

Cette année ici.... c'est probablement la dernière... j'ai pas envie de la gâcher Lucy.... J'ai envie d'être amoureux.... de savoir ce que ça fait au moins une fois avant de mourir d'une manière ou d'une autre.... j'ai pas envie que tu me détestes.... ni que tu me fuis.... mais avec ce que je viens d'avouer ça risque hein....

J'eus un rire nerveux, mais je cachais mon visage dans le creux de son cou pour ne pas finir en sanglot surtout.... la seule personne qui savait tout ça.... c'était Lola.... je n'en avais parlé à personne d'autre..... jusqu'à cet instant...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Dim 28 Aoû - 1:16

Alors que Lucy séchait avec peine les dernières larmes qui roulaient le long de ses joues et jusque dans son cou, Jared lui tendit un mouchoir, qu'il venait de sortir de sa poche. Il lui souriait. En premier lieu, Lucy songea : *Il sourit ? Mon histoire était vachement triste ! Comment peut-il sourire après l’avoir écoutée ?* et elle s’offusqua un peu ; mais rapidement, ses pensée se changèrent en un : *Oh non, il est trop mignon ! Pourquoi faut-il, Lucy, que tu restes toujours de marbre devant lui quoi qu’il fasse ? Fais donc preuve d’un peu de spontanéité ! Relève-toi ! Saute-lui dessus ! Euh, non saute lui pas dessus tout de suite, prends le mouchoir, juste.* Alors Lucy prit le mouchoir, juste. Comme si elle s’imaginait qu’elle puisse avoir assez de cran pour faire quelque chose d’aussi fou que bondir sans prévenir sur qui que ce soit ! Elle n’était pas une personne spontanée, loin de là. Elle calculait tout et réfléchissait avec beaucoup de minutie à ce qu’elle entreprenait de faire. Les seuls actes impulsifs qu’elle commettait parfois n’étaient réalisés que dans le but d’embêter les autres. Or, à ce moment là, embêter Jared était bien la dernière des choses qu’elle souhaitait, car elle pensait avec justesse qu’il en avait déjà bien assez bavé comme ça.

Pendant qu’elle effaçait les dernières marques de chagrin de sa frimousse, Jared lui proposa de lui faire voir un panda. *Hein ?* songea-t-elle perplexe. L’espace d’un instant, elle crut qu’il allait lui tendre un miroir, afin qu’elle constate en effet que la ressemblance entre elle et un panda était troublante. Que nenni ! Au lieu de ça, il lança un patronus et fit apparaître un panda. Lucy avait toujours aimé les animaux, et son regard encore empli de haine et de tristesse quelques instants auparavant, se changea et devint plein d’émoi et de curiosité. Elle écarquillait les yeux au fur et à mesure qu’il s’approchait d’elle. Elle se détendit et eut tout un tas de gentilles pensées envers le Gryffondor… bien qu’elle fût un brin jalouse de son patronus (le sien n’était qu’une petite grenouille !). L’animal de lumière finit par disparaître et tandis qu’elle essayait de se souvenir, Jared se glissa dans son dos et la prit dans ses bras. Se souvenir. Lorsqu’elle ne sait pas comment répondre, elle tente de se souvenir de ce qu’elle avait déjà pu dire dans une situation pareille. Sauf que pour le coup, elle n’avait jamais vécu de situation pareille. Ses idées se bousculaient dans son esprit, et aucune ne convenait… Elle tenta de faire le vide. Elle ne pensait plus à rien. Le rien n’est constituée d’aucune matière… ni de chair ni d’idée, et encore moins de bonnes idées. Rien que du trou enrobé de trou. Aucun intérêt d’y penser dans ce cas. Autant se taire. Voilà.

Pouf ! Quand elle sortit de son micro-coma, elle réalisa que Jared l’enlaçait. Frisson. Elle ne savait plus où se mettre –pas au sens propre, évidemment… il lui aurait été compliqué de sortir des bras de Jared sans le froisser… et elle ne voulait surtout pas lui causé plus de peine qu’il n’en avait déjà. Cependant elle n’avait pas non plus envie d’être câlinée… Par gêne, sans doute. Par manque d’habitude. Les câlins sont un geste affectueux du quotidien pour tout le monde, sauf pour Lucy, qui n’avait pas fait de câlin à quelqu’un depuis longtemps… et ce quelqu’un, ce dernier quelqu’un, c’était Erin, sa défunte mère. Alors forcément, se retrouver comme ça, par surprise, en-câlinée par celui qu’elle aime -bien qu’elle se l’interdise-, ca soulève des souvenirs et ca fait remonter les larmes… Lucy était une vraie fontaine ce soir-là ! Et en même temps qu’elle pleurait en silence, son instinct l’obligeait à s’éloigner de Jared. Mais tout en restant dans ses bras, hé bien ça n’était pas évident. Elle tenta de se décoller de lui, comme pour se rétrécir, de façon à ce qu’il soit plus ardu de la cajoler comme on voudrait. Elle se mit donc dans une position très inconfortable mais qui lui évitait en partie l’étreinte de Jared : elle était mi-assise, mi-allongée, mi-penchée vers l’avant. Mais toute cette pseudo-agitation qui n’avait lieu que dans sa tête ne l’empêchait pas d’écouter avec attention le récit de Jared. Elle l’écoutait toujours toute larmoyante, jusqu’à ce qu’il ait terminé. Et quand il eut fini, il eut un rire nerveux avant d’enfouir son visage au creux de l’épaule de la Serdaigle… qui, bizarrement n’eut pas de réaction négative au fait qu'il dépose sa tête si près de la sienne. Même, en plus de ne pas l’en déloger, elle recula doucement et posa délicatement sa nuque sur l’épaule de Jared (Bam ! Prend ca dans les dents caractère distant de me*de !). Mais pour autant, elle ne se laissait pas aller dans les bras du Gryffondor, elle était toujours assez tendue et crispée…

Même si le choix de Jared échappait à Lucy, elle concevait tout à fait ses opinions, quand bien même elles n’étaient pas en accord avec les siennes… elles étaient justifiées –même si aucun argument n’est nécessaire pour avoir son avis propre bien entendu.

« Jared… » Elle chuchotait son nom, qui lui était maintenant si doux à prononcer… « Jared, si tu les détestes tant que ça, et que tu refuses d’accomplir ce qu’ils t’ont déjà prévu… va-t-en. Enfin, reste ici hein ! (Crétine, crétine, crétine, crétine. Elle était tellement en stress qu’elle pouvait même plus dire ce qu’elle voulait…) Mais, enfin, je veux dire, quitte les. Coupe le cordon. Je suis sûre que si tu demandes à rester vivre encore un an à Poudlard, Dumbledore sera d’accord… »

En fait, oui, elle espérait qu’il resterait encore… elle ne voulait pas qu’il parte déjà, qu’il s’en aille et qu’ils ne se revoient pas… Soudain, la dernière phrase que Jared avait prononcée lui revenait en tête : « Cette année ici, c'est probablement la dernière. J'ai pas envie de la gâcher Lucy. J'ai envie d'être amoureux, de savoir ce que ça fait au moins une fois avant de mourir, d'une manière ou d'une autre... J'ai pas envie que tu me détestes, ni que tu me fuis. Mais avec ce que je viens d'avouer ça risque hein... » Elle se releva légèrement et regarda Jared droit dans les yeux –en réalité elle était morte de trouille !

« Dis pas n’importe quoi. Je te déteste pas, Jared, jamais je pourrai te détester. » Sa voix devenait suraiguë tant elle peinait à faire sortir les mots de sa bouche. Quand à la question comme quoi elle le fuyait… la réponse était qu’elle le faisait par pur égoïsme, pour entretenir sa réputation de fille sans cœur. Jamais elle ne l’aurait reconnu devant lui. C’est pourquoi elle préféra se rendre, et accepter le choix qui lui serait plus facile de tenir : « Je ne te fuirai plus… Je te demande pardon, je voulais pas gâcher ta dernière année…Je voudrais même pas que ce soit ta dernière année… Reste. Reste. »

L’idée de l’embrasser l’effleura mais elle n’osa pas –rendez-vous compte : jamais encore elle n’avait eut de copain, elle se voyait tellement mal faire le premier pas. En fait, elle se voyait tellement mal l’embrasser tout court. – C’est pourquoi au lieu de cela, elle l’enlaça tendrement. (Et puis elle re-pleura un coup mais bon, ça on compte plus maintenant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Mer 7 Sep - 13:53

J'aimerai tellement pouvoir rester.... J'ai envie.... de rester....

Je le murmurais contre elle, j'y avais tellement songé... à redoubler, à rater mes BUSES... à essayer en vain autre chose, elle avait peut être raison, peut être qu'en expliquant la situation à Dumbledore il m'aiderait... Aucune fille avant ne m'avait fait autant de bien et de mal à la fois... à part Lola... je ne parlais jamais de mes soucis, de cette famille que je haïssais au plus profond de mes entrailles... mais elle. J'avais l'impression de lui devoir la vérité pour espérer l'avoir à mes cotés. Elle me prit contre elle après m'avoir dit qu'elle ne me détestait pas, qu'elle voulait que je reste, j'étais soulagé et douloureux en même temps. Comme le yin et yang bon et mal à la fois.

La conversation devenait difficile pour nous deux, je le comprenais, je me disais aussi que finalement, nous n'avions pas besoin de parler, je posais mes mains dans son dos en la collant à moi, et l'espace d'un instant, alors que j'avais les yeux clos, je me sentais bien. Normal.. vivant, presque amoureux. Probablement amoureux, mais il était trop tôt pour l'avouer. Je caressais aussi ses longs cheveux, ils était soyeux, c'était agréable, je la fis s'asseoir sur ma cuisse pour avoir une position un peu plus confortable, et alors que je sentais son souffle s'évader contre ma peau, l'idée de l'embrasser vint en moi.

J'avais déjà embrassé des filles... surtout June en faite... mais je n'avais jamais été dans ce genre de situation... je me mordais discrétement les lèvres en cherchant quoi faire, si je l'avais bien comprise... elle n'était déjà pas du genre à montrer ses sentiments, à parler, encore mons à aimer... alors à être embrassée ? Pourtant j'avais envie de le faire, on venait de ce livrer, de s'apprécier... de s'accepter... peut être... peut être que je pouvais, et si elle me giflait, je l'aurais probablement vraiment mérité. Je torturais mes lèvres en espérant que celles ci m'apportent la moindre réponse... mais il n'y avait rien. Alors je la regardais elle...

Ses larmes.... ses joues rosient comme son nez... ses cheveux tombant devant son visage... les traces laissées par les gouttes salées sur sa peau... d'un revers de main, je lui effleurais le visage pour faire cesser se torrent de chagrin qui l'innondait. D'un sourire, je voulais la réconforter... je plaçais doucement une mèche de ses cheveux derrière son oreille pour pouvoir mieux la regarder.... et malgré ses yeux de panda, je la trouvais merveilleusement belle.... je pris son menton entre deux de mes doigts... nos yeux se rencontrèrent à nouveau... une douce lueur s'installa en moi, me réchauffant alors que la nuit glaciale nous prenait dans ses bras, rendant tout autour d'un noir profond, sauf ses yeux... Mes lèvres se posèrent sur les siennes... mes yeux se fermèrent doucement... je n'osais pas rendre ce baiser plus... "adulte".... ce simple contact était bien suffisant... bien assez doux... mon pouce caressait sa joue doucement, mon souffle c'était coupé.... Je me reculais lentement le coeur battant rapidement... ma main toujours posée dans son cou... faiblement, mon regard revint dans le sien... ma respiration revenait....

Pardon.... mais j'en avais envie....
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Ven 9 Sep - 21:42

Il était d'une douceur incroyable, avenant, délicat. Lucy était tendue. Elle le savait : il allait se passer quelque chose - mais quoi ? Elle redoutait ce quelque chose, si imprévu, si agréable et gênant à la fois. Et s'il y a bien une autre raison pour laquelle elle fuit Jared, c'est parce que, aveuglée par ses sentiments, elle ne calcule plus rien ; devant lui, elle n'a absolument plus les moyens de prévoir quoi que ce soit, d'analyser la situation. Depuis le début de la soirée -leur soirée- elle essayait tant bien que mal d'ignorer sa petite voix intérieure. (Celle-là même qui la prévient sur la taille de ses fesses quand elle entame une tablette de chocolat, qui nie tout cri de douleur quand elle se blesse, qui chantonne les Beatles quand elle s'ennuie. Tout le monde la connait.) Elle négligeait sa présence constante, elle avait des pensés tellement contradictoires. Elle voulait partir, quitter le lac et Jared avec. Elle voulait rester, toujours avec lui, et ne jamais plus s'en éloigner. Elle voulait l'écouter, le consoler, le prendre dans ses bras en trouvant des solutions toutes meilleures les unes que les autres. Elle voulait pleurer. Elle voulait qu'il la voie -il la voyait, le voyait-elle ? Elle faisait semblant de ne pas le voir. Puis si. Lucy pensait pensait pensait. Cette fille était incapable de vivre sa vie librement. Elle ne se sentit pas à l'aise quand Jared l'installa sur sa cuisse. *Oh non, je suis trop lourde ! Et si je lui fais mal il osera pas me dire que finalement, non, il faut que je m'assoie ailleurs, parce que je suis trop lourde !* se dit-elle, soudain envahie par le sentiment de culpabilité. Heureusement... celui-ci se dissipa très vite tandis que Jared caressait son dos. Elle passait doucement ses mains sur la nuque du Gryffondor, à l'endroit de la naissance des cheveux.

Jared et elle se regardaient l'un l'autre. Puis Lucy regardait le château, incapable de se concentrer sur Jared, confuse de ne pas savoir quoi faire, l'envie de disparaître, et qu'il l'oublie. Elle le regardait à nouveau, elle souriait timidement... Elle aimait comment sentaient ses cheveux, elle aimait comment brillaient ses yeux. Elle trouvait adorable le fait qu'il se mordille les lèvres, elle aimait qu'il la réchauffe. Il se faisait de plus en plus tard et la température avait encore baissé...

Doucement, Jared dégagea les quelques mèches qui, avec la brise légère, s'étaient égarées devant les yeux de Lucy. Doucement, les mains de Lucy s'élevèrent et se perdirent dans les boucles brunes de Jared. Le garçon se rapprochait dangereusement, mais impossible de fuir pour Lucy, elle était littéralement collée à lui. Il l'embrassa avec toute la douceur du monde, dans un simple bisou. Lucy eut certainement un léger mouvement de recul au début, mais sut apprécier la mansuétude et le plaisir de la chose. Lorsque Jared recula, mais toujours serré contre elle, et lorsque leurs regards se croisèrent à nouveau, il murmura : "Pardon, mais j'en avais envie..." Silencieuse, encore, Lucy se contenta de lui répondre par un sourire discret, timide. Sans un mot, toujours, elle enfouit sa tête au creux de l'épaule de Jared et passa ses mains derrière lui, dans son dos. Ils restèrent comme ça un moment, le temps que Lucy décide (après tirage au sort à l'aide d'une comptine) de rentrer au château.

"Il faudrait pas qu'on reste ici."

Elle se décolla de J., hésitante, finalement. Elle frissonna, plus personne pour se réchauffer mutuellement, Lucy s'accroupit en face de lui, et pencha sa tête jusqu'à ce que leurs nez se frôlent.

"Il doit être vraiment tard. Tu veux pas qu'on rentre au château ?"

Elle souriait. Franchement. Elle se sentait paisible, heureuse, peut-être amoureuse. Elle aurait aimer gambader dans un champ, en robe vichy et avec un chapeau de paille et des tresses. Ou juste voir si elle tenait sur le lac gelé. Elle avait envie de demander à Jared s'il viendrait la sauver au cas où elle tomberait dedans. Elle se releva et sautilla sur deux ou trois mètres en direction du lac. Elle était juste assez près pour poser la pointe de son pied droit sur la glace. Elle était soudainement devenue radieuse, on aurait pu la confondre avec une Pouffy tellement elle avait l'air... l'air. Elle posa son pied en entier. La glace n'avait pas l'air de craquer, elle tenta le deuxième pied. Nickel. Elle se retourna avec toutes les précautions qu'elle put pour ne pas glisser et tomber. Faisant face à Jared, elle redemanda :

"On bouge ou quoi ?"

Surtout, aucune allusion à rien du tout, à la soirée qui s'était déroulée, à tout ce qui venait de se passer entre eux ; elle estimait avoir assez progressé pour ce soir question relation avec J.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Lun 19 Sep - 12:41

Elle se tira bien rapidement de mon étreinte après notre baiser, je ne pouvais pas lui en vouloir, à Poudlard, Lucy agissait comme si elle possédait la moitié du chateau dans sa main, elle avait une prestence presque écrasante, là elle ressemblait à un agneau prit dans les pattes du grand méchant loup que j'étais. Ce qui me tracassait quelque peu, c'était que malgré tout je me demandais si cette soirée avait réellement servit à quelque chose... elle ne semblait pas du genre prête à s'assumer au château, à se montrer en couple... du moins, je voyais les choses ainsi. Et je ne savais pas vraiment si moi de mon coté, j'étais prêt à vivre caché. J'avais déjà assez honte de ce que j'étais, mais être avec Lucy était une belle chose, alors pourquoi le cacher aussi ? Comme si avoir des sentiments l'un pour l'autre était quelque chose de totalement négatif...

Elle se décida à titiller le Lac, je n'étais pas vraiment sûr que ce soit la meilleure idée au monde, la glace paraissait encore bien fine par endroit.... tant qu'elle restait au bord, il n'y avait sûrement pas de soucis, moi je restais sur les berges et m'approchais d'elle en regardant vers Poudlard, ce salopart de Sirius devait sûrement m'attendrait sûrement au tournant pour me dénoncer à la première occasion, sauf si j'attendais qu'il s'endorme... Hmm si seulement j'avais une cape d'invisibilité, comme dans les contes de Beadle le Barbe, et passer innaperçu aux yeux de tous, même aux yeux de ma famille.... fuir au loin sans ne jamais revenir, prendre Lucy avec moi.... Sa voix me sortit encore de mes songes, je levais le nez vers elle en restant attentif aux bruit alentours, malgré tout ce n'était pas très rassurant d'être autour du lac à cette heure ci en pleine hiver.

On devrait rentrer tu as raison, il commence à faire vraiment froid et sombre. Lumos !

Le faisceau apparut au bout de ma baguette nous éclairant, c'était facile de sortir de sortir de Poudlard, mais pas vraiment d'y rentrer sans se faire voir ou se faire enguirlander. Je soupirais faiblement en la regardant.

Faut juste trouver comment rentrer maintenant !

J'essayais délaborer des stratégies dans ma tête, ou de songer à un passage secrets, et puis il fallait faire attention au concierge, et à certains tableaux qui n'hésitaient pas à faire du bruit lorsque vous passiez prêt d'eux, certains élèves aimaient installer des pièges, sans parler des escaliers qui pouvaient n'en faire qu'à leurs têtes et nous déposer devant les appartements des professeurs pour nous faire prendre.... je me mordais la lèvre en songeant, elle était toujours sur le lac, je marchais avec elle vers Poudlard.

On est bon pour 100h de colle si on se fait prendre.... Sortir c'est facile, rentrer c'est une autre paire de manche.... Et puis tu devrais faire attention, le lac n'est pas encore bien.... gelé, je ne voudrais pas que tu passes au travers.

J'entendis un bruit qui venait du coté de la forêt, je pointais ma baguette vers l'endroit suspect sans rien voir.... ce n'était pas pratique de voir quelque chose par une nuit si noire et intense, ce n'était peut être rien finalement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▬ Ecrits : 175
▬ Arrivé le : 16/07/2011

Rapeltout
▬ Camp: LVDM
▬ Sang: Mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    Jeu 22 Sep - 17:45

Mi figue, mi raisin, ce soir-là, Lucy avait fini par se trouver trop niaise, trop gentille, trop mignonne. Tellement différente, tellement peu habituée. Elle s'était renfrognée un peu et avait décidé de rentrer seule en laissant Jared tout seul près du lac. "Rentrer c'est une autre paire de manches tu dis ? Reste donc ici." Mais elle n'en fit rien. Oui, elle se retint et ne dit rien. Elle voulait reprendre le contrôle et ne pas changer pour lui, pour Jared qui était après tout, un Gryffondor comme un autre, n'est-ce pas...? Non. Elle ne voulait pas tout gâcher (pas déjà !). Elle était à la fois heureuse et vexée que Jared lui parle comme à une enfant en la prévenant que la glace sur le lac était encore fragile. Elle voulait voir dessous, vérifier si la vie qu'il y avait continuait pendant la période glacée. Elle ne pouvait rien observer d'où elle était car la glace était trop rayée et trop opaque sur les bords du lac. Il lui fallait s'avancer si elle voulait voir mieux. Ce qu'elle fit, ignorant royalement Jared, qui réfléchissait à un moyen de rentrer discrètement. Soudain, comme pris de panique, Jared s'arrêta et éclairait l'orée de la forêt. Aurait-il vu quelque chose de suspect ? Ou entendu un bruit étrange ? Lucy n'avait rien remarqué et trouvait étrange que Jared fut le seul des deux à s'inquiéter.

Ravalant toute sa colère ou son effarouchement, la Serdaigle s'empressa de zieuter vers les arbres aussi avant de demander ce qu'il se passait. Elle souriait en coin, "Tu flippes ?" puis elle scruta les feuilles mortes, les derniers buissons, écoutant d'une oreille distraite (l'autre étant concentrée uniquement sur tout ce que Jared disait ou dégageait) le vent dans les branchages qui émettait un léger sifflement, certes un peu inquiétant. Elle ne vit rien d'autre que les rameaux secoués par la brise. Elle n'eut pas l'idée de sortir sa baguette de sa poche -elle y était restée toute la soirée- car la seule chose à laquelle elle était encore capable de penser désormais, c'était Jared. Partagée entre lui et lui, elle trainait lentement les pieds sur le lac gelé en le suivant doucement. En fait, elle n'en revenait pas qu'il soit toujours là, et qu'elle ne soit partie dès le début. Et ça lui convenait plus que parfaitement. Il ne se passait pas grand chose, très bien, mais elle se sentait bien comme ça. Même de loin, même sans un mot. Le seul bémol est qu'elle commençait sérieusement à avoir froid, et elle enfila son gilet, mais ses jambes continuèrent à grelotter. Après un long moment à observer tous les deux la forêt, elle se rapprocha de Jared et avoua en claquant les dents qu'elle se les caillait grave et qu'il était grand temps de rentrer maintenant.

"Qu'est-ce qui se passe là ? Tu as vu un truc ? Viens on s'en va. Il fait franchement pas chaud du tout, je préfèrerais aller à l'intérieur où il fait meilleur. Pas toi ? Si. Allez."

Elle poussait gentiment l'épaule de J. en direction du château, comme pour confirmer ses dires : oui oui, on rentre maintenant. Pour ce qui était du tracas de Jared, Lucy avait une solution. Ce n'était pas la première fois qu'elle se trouvait en dehors du château quand il ne fallait pas. Elle avait souvent séché, dormi ailleurs, à Pré-au-Lard ou chez quelqu'un rencontré aux Trois Balais et savait par où passer pour n'être vue de personne lorsqu'elle regagnait les dortoirs. Il y avait des couloirs un peu partout, et les portes y menant étaient bien cachées ; personne ne devrait soupçonner leur absence puisque personne n'aura remarqué qu'ils seront rentrés.

"En ce qui concerne notre discrétion quant à notre retour aux dortoirs... Te fais pas de bile, Boule, je sais par où passer."

L'opinion de chacun admettra que Lucy parle à Jared comme à son petit frère (si elle en avait un) mais il faut alors que je précise que si elle s'exprime de cette manière face à lui (oui bah on se doute tous qu'elle parle pas comme ça à tout le monde. Ni même qu'elle parle à tout le monde.) c'est uniquement parce qu'elle sait pas, en fait, comment lui parler. Elle voudrait surement pas jouer les amoureuses transies, mais ne tient pas spécialement non plus à rester la meuf super froide qu'elle est en n'importes quelles autres circonstances.

Elle passait à la hâte devant Jared, qui regardait toujours vers la forêt, et lui prit la main pour qu'il la suive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une rencontre innatendue, mais opportune...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre innatendue, mais opportune...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Parc de Poudlard
 :: 
Milieu naturel
 :: Le Lac
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com