CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ Lost who he was▬King of Lies
avatar

▬ Lost who he was▬King of Lies
▬ Ecrits : 937
▬ Arrivé le : 10/04/2011
▬ Age IRL : 28
▬Potoloin : dans la salle commune ou avec les Maraudeurs

Rapeltout
▬ Camp: le bien
▬ Sang: pur >
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   Ven 22 Juil - 19:28

J'avais été calme. Trop calme. Personne ne s'était douté de rien. J'avais fais croire que je partais à la maison à l'école et à l'école que je rentrais chez moi. Ça avait été parfait. J'avais pu partir. Et pendant des jours entiers, j'avais vécu dehors, dans le froid et la neige sans rien dire. Je m'endurcissais un peu plus. Et pourtant, j'avais dit à mon frère que je n'allais pas chez moi, que j'allais chez quelqu'un qui ne connaissait pas et qui n'était pas sorcier. Un gros mensonge. J'avais fini par m'habituer à mentir. C'était vital. J'étais blasé de tout. Finalement, je ne savais plus trop bien ce que je voulais. Je regardais autour de moi, une semaine, sans manger quelque chose de consistant et dans le froid, changeait son homme. J'avais changé physiquement. J'étais amaigris et semblait ne pas être en très grande forme mais tant pis. Pourquoi je m'imposais ça? C'était une sorte de défi. Parce que maintenant, Sirius et moi c'était du solide, on était lié comme avant, et jamais rien ne pourrait nous séparer ou presque... nos parents, leurs idées et leur maître, qui me semblait plus être un fou qu'autre chose. Moi, je ne voulais pas devenir comme eux, mais ils me mettaient tellement la pression que j'avais fait ce que j'avais fait en Septembre. Non, d'abord, il y a eu la crise en Aout. Je ne voulais pas devenir mangemort et j'avais fait une crise devant tout le groupe de mangemorts. Oui, ça avait pas été malin mais bon, je crois que j'avais été bien puni, aussi. Mais je ne savais pas comment j'avais été catalogué chez les mangemorts. Surement, pas positivement. Mais je m'en fichais. Ne pouvait-il pas comprendre qu'à 16 ans, on avait pas envie de faire comme les grands. Non mais là, j'avais agis pire qu'un enfant. Mais peut être avais-je obtenu ce que je souhaitais, que Machinchose me refuse dans ses rangs parce que j'étais pas mature. C'était ça aussi l'idée et non pas, parce que je n'avais pas grandi dans ma tête. Maintenant que j'avais mon frère comme allié, je me sentais, différent, plus fort qu'avant malgré qu'en ce moment, je sois faible.

J'étais perdu dans l'espace temps, je ne savais plus quel jour on était. Soudain, je vis un journal et la date. Et mon coeur ne fit qu'un bond dans ma poitrine. Ce n'était pas possible. C'était même une blague. J'avais carrément loupé la rentrée. Et de dix bons jours. Voilà, comment, on pouvait se faire prendre. Parce que si l'école prévenait les parents que j'avais loupé la rentrée et que les parents répondent qu'ils croyaient que j'étais à l'école, ça allait aller mal pour moi. Je me dépêchais de me fondre dans la masse de moldus qui se rendait à la gare. On allait encore croire que j'étais en fuite. Ce qui ne ferait que ma deuxième fugue en moins de six mois. Là, c'était sur, les parents ne me laisseraient plus retourner à l'école si je me faisais prendre. Je ne pensais même plus aux mangemorts, si jamais ils m'attrapaient. Je regardais les alentours, personne ne semblait faire attention à moi. Tant mieux d'un côté. Je ne devais surtout pas me faire repérer. J'entrais dans la gare, essayant d'avoir l'air d'un moldu qui partait en vacance. Sauf que je n'étais pas crédible. Car d'une, la peur pouvait se lire sur mon visage, je n'étais pas tranquille, me retournant sans cesse pour vérifier que personne ne me suivait. Ensuite, bah, mon apparence physique. Je ressemblais plus à un clochard qu'autre chose. Et enfin, comble du luxe, je ne savais pas où je devais aller. Le train était parti depuis plus de 10 jours, je doutais que je pouvais le prendre pour retourner à l'école. Donc, j'avais l'air d'un idiot. Je repérais un banc libre et je décidais d'aller m'y poser en sachant que j'allais vite me faire repérer par les moldus si je restais là très longtemps. Il fallait que je trouve une solution. Mais laquelle? Je ne savais pas. Je m'asseyais tout en essayant de réfléchir. Mais impossible. Je n'avais pas d'idée qui me venait à l'esprit. Non, en fait, j'avais peur. Peur de me faire prendre par quelqu'un qui ne m'aime pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   Sam 23 Juil - 17:03

Il y eu un ‘plop’ que personne n’entendit dans le brouhaha de la gare. De toute façon les moldus étaient toujours trop occupé à regarder devant eux. Il pouvait y avoir un mort sous leur nez qu’ils ne s’en rendraient pas compte. Chacun était dans sa petite vie bien rangé. Sortir de l’ordinaire n’était pas dans leur habitude. Ils marchaient tous, dans leur costumes trop serré ou dans leurs jupes trop courtes. Ils ne se regardaient pas, de peur de blesser son prochain. Tellement nombreux… tellement faibles … Pourquoi avaient-ils le dessus aujourd’hui ?

Alec détestait devoir se cacher. Cela faisait partie des raisons pour lesquelles il haïssait les moldus. Le pouvoir il le voulait, qu’il soit sorcier ou moldu, il l’atteindrait, il contrôlerait tout et pour cela, il avait besoin de Voldemort. Lui seul était assez puissant pour pouvoir lui offrir une place chez les grands. Il fallait savoir faire équipe lorsqu’il en était temps. Aujourd’hui s’il était à la tête d’un des départements du ministère c’était en partie grâce à lui. Il avait couvert le meurtre de l’ancien directeur et avait vivement recommandé au ministre sa place. Bien sûr Alec était jeune. Mais le sang jeune faisait du bien à la politique du ministre. Les vieux croutons le rendaient mal…

Les gens s’agglutinaient sur les quais. La voie dans le haut parleur commençait à souler Alec. Toute cette ambiance le menaçait d’un faux pas. Une fois, dans cette gare, le mangemort avait cassé une des rails d’un quai. Résultat, plusieurs heures de retard sur tous les trains et un Alec tout satisfait de sa connerie. Non vraiment il détestait les moldus.

« Putain du peut pas faire attention ou tu vas ? »

Le mangemort venait de rentrer dans un mec. Mais étrangement il ne répondit rien. Il poursuivi sa route comme si de rien n’était. Un peu plus loin il sorti de sa poche un portefeuille. Il venait de le voler au mec dans lequel il était rentré. Exprès bien sûr. Il l’ouvrit et le fouilla. Le mangemort en tira quelques livres. Bien assez suffisant pour ce qu’il voulait faire avec. Comment ça voleur ? Bah … Il avait appris ça assez jeune. A Poudlard il volait déjà de cette manière, non pas par besoin, mais pour énerver ses camarades. En général il finissait toujours par rendre ses dus aux personnes concernés. Quoique …

Il jeta le porte monnaie dans une poubelle et se dirigea vers un bureau de tabac qui se situé à l’intérieur de la gare. Après quelques minutes il en ressorti un paquet de cigarette à la main. C’était la seule chose de bien qu’avaient fait les moldus dans ce monde, les cloppes … Il voulu l’allumé mais une silhouette perturba son action. Il accéléra le pas vers l’entré de la gare…

« Rosie ! »

La voie portante d’Alec alerta la femme. Elle était plutôt grande et ses rondeurs la rendaient imposante. Il le connaissait de très longue date et avait souvent recourt à elle pour des colis… très spéciaux.

« Bébéééé … Je te cherchais partout ! Tu sais que ces moldus me donnent des boutons… Pourquoi ici mon chou ? »
« Désolé, c’est plus sûr … Tu as … »
« J’ai toujours Bébé ! Toujours ! »

Alec pris un regard intéressé qui s’intensifia lorsque Rosie lui tendit une enveloppe. Elle était plutôt lourde comme si elle contenait un dossier complet. C’était le cas, normalement.

« Parfait … Laisse moi t’embrasser Rosie … »

Il l’enlaça comme un étranger, elle se laissa faire. En même temps il lui glissa quelques gallions dans la poche. Echange équivalent … Il lui adressa un clin d’œil avant de la saluer. Rosie quitta la gare sans demander son reste mais Alec savait qu’elle n’en pensait pas moins…

Il s’aperçut alors qu’il n’avait toujours pas allumé sa cloppe. Presque frustré il pénétra à nouveau dans la gare afin de trouver un moldu qui fumait. Mais un gamin sur un banc attira son regard. Non ça ne pouvait pas être …

« Regulus ? »

Merde mais qu’est ce qu’il foutait ici. Alec connaissait plutôt bien ses parents et il savait qu’ils étaient à sa recherche. Tomber sur lui maintenant était inespéré… Surtout après le scandale qu’il avait fait auprès des mangemorts. Regulus semblait affaibli, comme s’il n’avait rien mangé depuis plusieurs jours. Alec se fichait totalement de ce qu’il pouvait bien paraitre ou non. Ce gamin ne lui inspirait pas confiance, et à l’heure actuelle il pourrait bien s’avérer utile …

« Alors Black ? On déserte ? »

Revenir en haut Aller en bas
▬ Lost who he was▬King of Lies
avatar

▬ Lost who he was▬King of Lies
▬ Ecrits : 937
▬ Arrivé le : 10/04/2011
▬ Age IRL : 28
▬Potoloin : dans la salle commune ou avec les Maraudeurs

Rapeltout
▬ Camp: le bien
▬ Sang: pur >
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   Sam 30 Juil - 19:56

Je stoppais net à l'annonce de mon nom. Non mais qui ça pouvait bien être? Je me retournais vivement, sentant tout d'un coup le chaud sur ma figure. Non, non, il ne fallait pas que quelqu'un me trouve. Ce n'était pas possible. J'hésitais entre l'option fuite directe, ou l'option attendre que tout me tombe sur la figure. En gros, je n'avais pas trop le choix. Mais il y avait trop de moldus pour que la personne qui m'avait retrouvé tente quoi que ce soit. Je m'avançais alors pour voir qui m'avait trouvé. A l'intonation de la voix, je sentais que c'était quelqu'un d'antipathique. Et pour cause, c'était un mangemort. Non mais je n'avais vraiment pas de chance. Pourquoi fallait il que ça tombe sur moi? Je n'avais vraiment pas de chance en fait. Mais maintenant, c'était trop tard. Déjà qu'en Aout, je m'étais humilié moi même devant eux, alors là si j'en rajoutais une couche, j'étais fini. Même si je n'aimais pas les Black,j'avais encore la fierté du nom. Tel un pantin, je m'approchais de lui. Non mais pourquoi je faisais ça? Étais-je fou? Peut être bien. Je le regardais, et je balbutiais:

" Je ne... déserte pas... je retourne... en cours...enfin à l'école..."


Bon c'était un mensonge puisque ça faisait plus de dix jours que la rentrée était passée. Mais il fallait que je joue la comédie de celui qui ne savait pas. Il fallait que je joue l'enfant. Encore une fois. M'humilier en public pour éviter un enrôlement de force. Mais je n'avais pas le choix. Il fallait que je lutte, j'étais seul en ce moment. Mais je voulais mon frère. J'avais besoin de lui, malgré toutes les conneries que j'avais faite en sa présence et même tout seul. A y repenser, je lui en faisais voir de toutes les couleurs. Mais maintenant, qu'on était de nouveau proche, j'essayais de faire des efforts pour me tenir à carreaux. Sauf que là, j'en avais encore fais une belle de connerie. Partir tout seul, non mais quelle idée!! Si seulement, je lui avais dit la vérité.. Je regrettais mon geste. Encore une fois, je n'avais pas réfléchi. J'avais fais un acte téméraire, sans réflexion. Je m'en voulais terriblement et je devais en payer les conséquences. De toute façon, je n'avais aucun moyen de le prévenir et aucun moyen de prévenir quelqu'un non plus. Non, le seul sorcier présent ici était ce mangemort, dont je ne savais plus le nom. Mais là, j'étais dans la mouise. Et je ne savais pas comment m'en tirer. J'étais mal barré. Il était beaucoup plus puissant que moi, et j'étais beaucoup trop faible pour l'affronter. Non, je savais que j'allais jouer le toutou obéissant. En plus il était le seul à pouvoir m'aider, ça pouvait être donnant, donnant, s'il le voulait bien. Je regardais autour de moi, d'un air effrayé puis, je fixais le sol. Je ne pouvais plus tenir mon mensonge et je ne comprenais pas pourquoi d'un coup, je paniquais comme ça .

"Je crois... que j'ai loupé ... la rentrée... mais je ne sais pas comment faire pour les prévenir.... Je dois y retourner.."

Je le fixais alors, les yeux, remplis de larmes. J'avais peur. Comme un enfant de 4 ans, oui, j'en étais un. Je ne ressemblais pas du tout à un élève de sixième année ordinaire. De toute façon, mon année était tellement catastrophique, que si je revenais en vie, je savais que j'avais loupé mon année scolaire. Mais tant pis, l'essentiel était que je me retrouve avec mon frère. Et j'étais prêt à sacrifier mon année. Je regardais de nouveau autour de moi, les moldus nous ignoraient totalement, comme si cette scène était banale. Mais rien n'était banal. En tout cas pas pour moi. Mais le principal était que je me calme. Il ne fallait pas que je m'énerve ou que je panique encore plus. Déjà, j'étais au bord de la crise de nerf. Je m'assis d'ailleurs sur le banc, en essayant de faire le vide. Mais comment était-ce possible avec un mangemort à vos côtés? Non, j'étais en train de paniquer de plus en plus. Je jouais nerveusement avec un plis de mon pantalon. Moi, Regulus Black, n'existait plus en tant que tel. Combien de fois, je me l'étais dit? Bah en fait, oui, cela faisait beaucoup de fois. En fait, Regulus Black était mort depuis sa première année. Depuis le jour où j'avais été réparti à Serpentard. Non, en fait, depuis l'instant, où j'avais refusé d'aller à Gryffondor par peur. Oui, j'étais lâche, trop lâche et même encore, à cet instant présent, je ressentais de la peur, encore. Je me sentais faible, nul et lâche. Et alors, maintenant, je ne savais plus quoi faire et même je ne savais plus du tout comme réagir. J'avais presque envie de partir. D'ailleurs, je me levais brusquement, et je commençais à partir en lançant:

"Je suis désolé.. je dois partir... y a.. mon frère.. il me cherche..."

Je le regardais d'un air effrayé. Il fallait qu'il croit ce que je lui balançais depuis tout à l'heure. Je n'avais pas d'autre choix, il fallait qu'il le croit. J'étais mal barré. Vraiment mal barré, et je ne savais plus quoi faire. Alors je commençais à partir, à me fondre dans la masse, pour plus qu'il me retrouve. Pour que personne ne me retrouve d'ailleurs. J'avais commencé à me mêler avec les moldus quand soudain, j'eus mon lacet défait et je tombais à terre, tellement j'étais fatigué. J'essayais de me relever mais je n'avais plus la force, si je pouvais, je serais rester à terre. D'ailleurs, je le restais, j'en pouvais plus et tant pis pour moi, tant pis pour les conséquences....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   Lun 15 Aoû - 8:48

La réaction qu’eu le Black étonna Alec. Pendant une fraction de seconde il cru voir un enfant de première année qu’il fallait prendre par la main et ramener à sa mère… Ce qui en soit, était ce qu’il comptait faire. Quoiqu’il avait plusieurs idées en tête… Soit il ramenait le gamin gentiment à ses parents, soit il … La deuxième option était carrément plus profitable. Plus difficile mais complètement avantageuse pour lui … Depuis qu’il avait rencontré Louis, quelque chose s’était éveillé en Alec, une sorte de besoin de destruction, autre que de la manipulation… Alors il était bien décidé à mettre son plan à exécution maintenant …

Puis Regulus se volatilisa, d’un seul coup, sans qu’il n’ait put dire ouf. A croire qu’il avait encore quelques ressources… Tout de même, il ne fallu pas longtemps à Alec pour le retrouver malgré le monde dans la gare. Il était par terre, comme s’il était tombé. C’était peut être le cas. La vision de ce gamin lui rappela Nahla pour qui il ferrait pratiquement tout pour la protéger sans qu’elle ne le sache. Allait-il faire la même chose de Regulus Black ? Surement pas … Son plan était loin de le protéger … A des kilomètres de cela. Le mangemort s’agenouilla près du Serpentard et déplora encore une fois son manque de nicotine. Sa voie se voulait presque rassurante mais son regard disait le contraire…

« Et moi Black, je crois bien que tu mens … »

Oui il mentait. Aucun gamin de seize ans ne pouvait louper la rentrée sans savoir quoi faire, surtout venant d’une famille de sang-pur comme la sienne. Et non, il n’était pas perdu. Il était bien en fugue, Alec connaissait assez ses parents pour savoir cela. Quand à son frère, au dernière nouvelle celui-ci était à Gryffondor ce qui ne devait pas faciliter l’entente. Il ne s’étonna pas d’en savoir autant sur les Black, après tout, l’une de ses meilleures amies était Bellatrix, et elle était assez famille au final …

Alec sorti sa baguette, au diable les moldu pensa-t-il. Mais il ne la pointa pas sur Regulus. Non, il alluma juste sa cigarette d’une légère flamme bleu qui pointé au bout de sa baguette. Puis, après avoir enfin senti l’odeur de son péché, il se releva sans lâcher le Black des yeux. Il mettait son plan à exécution, enfin …

Il lui tendit une main que l’étudiant serait censé attraper pour s’aider à se relever. Comme un signe de bienvenue. Alec reprit alors …

« Lèves toi et allons marcher … Après tout, on ne fugue pas pour rien … »

Il avait tout dit. A voir maintenant comment il allait réagir à cette main tendue vers ce gamin en détresse. Après tout, Alec était mangemort, s’il avait besoin de se repentir il pouvait bien le faire …
Revenir en haut Aller en bas
▬ Lost who he was▬King of Lies
avatar

▬ Lost who he was▬King of Lies
▬ Ecrits : 937
▬ Arrivé le : 10/04/2011
▬ Age IRL : 28
▬Potoloin : dans la salle commune ou avec les Maraudeurs

Rapeltout
▬ Camp: le bien
▬ Sang: pur >
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   Lun 22 Aoû - 12:18

Je le regardais sans rien dire. Mais je pris sa main et je me relevais, non sans mal. Je regardais autour de moi en tremblant et je balbutiais:

Je vous.. je vous assure... je ne fugue pas...


Les larmes remontaient à mes yeux et coulaient le long de mes joues. Autant dire que je donnais une bonne raison au sorcier, à ce mangemort, de lui donner raison. Bien sûr que je fuguais, il fallait que j'arrête de mentir à moi même. Je le regardais de nouveau et je ne sais pas pourquoi je lançais:

Je ne sais plus ce que je fais... je ne sais plus où j'en suis... mon frère.. son départ.. Moi.. mon choix.. je ne sais plus rien... je n'en peux plus... Je veux mourir.. j'en peux plus de cette vie...

Je regardais le sol, continuant de sangloter. Non mais qu'est-ce qu'il me prenait? Me confier à lui, un parfait inconnu. Lui confier mon désir de mourir, alors que c'était quelqu'un qui me semblait hostile. Je n'avais plus envie de me battre. Comme je l'avais dit à Sirius, j'étais mort quand il était parti.. Aujourd'hui, je refusais de lutter. Je le regardais, enfin, restant sans rien dire. Je crois que j'avais tout dit. Je lui avais tout dit.. ou pas.. Grindelwald, Voldemort.. lequel des deux valaient le mieux. Lequel des deux, me sentirais-je plus en sécurité? J'en savais rien.. en fait, je ne savais plus rien du tout. Tout ce qu'il m'importait, c'était de mourir.

Le temps semblait s'écouler lentement et je lâchais enfin la main du mangemort. Quelle alternative me restait il ? Fuir encore? Je n'avais même plus la force de marcher. En fait, j'avais juste la force de m'asseoir et dormir. Soudain, je vis un banc et je m'asseyais, dehors, hors de la gare. Et je murmurais faiblement:

Je ne veux plus retourner chez moi...

Je le regardais de nouveau. Qu'est-ce qu'il en avait bien à foutre de moi? Pourquoi il restait là et me laissait pas crever comme un clochard moldu dans les rues? J'étais tellement à l'ouest que je ne me posais pas la question. Finalement, je regardais mes mains et je me remis à sangloter. Mes nerfs ne tenaient plus. Je ne tenais plus, je devais mourir, faire quelque chose ou cesser de vivre, de lutter de me battre et de devenir un chien. Un gentil toutou obéissant. Je n'arrivais plus à penser par moi même alors il fallait que quelqu'un pense pour moi. Je le regardais et je lui demandais alors:

Qu'est- ce que je peux faire, hein? Je suis incapable de penser par moi même! Incapable de choisir ce qu'il serait bon pour moi..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dis si le plan A ne marche pas, on tente le plan B? [Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dapre mwen pa genyen okenn plan ki ka reyisi ann Ayiti san youn plan sekiriter
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en Marche: la RD ferme ses frontieres aux aliments
» Un plan Marshall pour Haiti
» Go Habs Go - Simple Plan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Londres
 :: 
Camberwell
 :: King Cross
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit