CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
They all deserve to die, even you.
avatar
They all deserve to die, even you.
▬ Ecrits : 821
▬ Arrivé le : 18/02/2011

Rapeltout
▬ Camp: Le Seigneur des Ténèbres
▬ Sang: Sang-mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Dim 3 Avr - 13:36

Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Les aiguilles de l'horloge traçaient, d'une façon mécanique mais qui semblait s'intensifier pour l'esprit d'Andrew. Leur bruit incessant stressait le professeur de plus en plus. Le temps passait tellement vite et Andrew avait tellement peu de temps à s'accorder. Dans moins de cinq minutes, le début du cours commun sonnerait et pourtant, il n'avait toujours pas terminé son plan de cours. A vrai dire, il n'avait aucune idée du sujet de son prochain cours. L'inspiration l'avait-elle quitté ? Pas vraiment. L'heure d'après était consacrée à une leçon spéciale : toutes maisons confondues et rassemblant septièmes et sixièmes années. Et étant donné qu'Andrew avait créé un programme en fonction des années, il était sacrément embêté. Que faire ? Les Inferi ? Les Détraqueurs ? Son cœur chavirait entre ses deux propositions alléchantes. Ce cours était l'occasion de traumatiser un bon nombre d'élèves et Andrew n'allait pas vraiment se faire prier. La question qui subsistait était : quel sujet les effraiera le plus ? Les Détraqueurs étaient certes des créatures affreuses qui supprimaient n'importe quel sentiment heureux chez n'importe quelle personne. Cependant, les Inferi étaient des créatures horribles également. Après tout, c'étaient des revenants, des morts-vivants. Ainsi, un sortilège dont lui seul avait le secret saurait très bien recréer un Inferi et de plus, en faire profiter la classe entière. Détraqueur ou Inferi, telle était la question.

L'aiguille se positionna déjà sur le chiffre qu'Andrew avait tant redouté. Non pas qu'il avait peur de donner cours, il s'y était bien habitué. Mais il aurait certainement l'air bête s'il n'avait pas de support pour faire son cours. Heureusement pour lui, le professeur Shelton en connaissait assez de part sa nature de mangemort. Les Mangemorts ! Mais bien sûr ! Voilà un sujet qui les ferait pâlir. Voilà un sujet qui ravira les Serpentard et terrorisera les Gryffondors. Voilà le sujet qu'il allait traiter ! Personne ne pouvait mieux connaître ce sujet que lui, non ? Il se leva de son bureau, plutôt content de sa trouvaille et se dirigea vers la porte de sa salle qu'il ouvrit d'un coup sec. Certains élèves étaient déjà là, Shelton leur adressa un petit sourire sadique qui en disait long sur l'heure qu'ils allaient passer et les invita à s'installer tandis qu'il rejoignait son bureau. Ils prirent très vite place pour la plupart à côté de leurs amis habituels. Voilà une chose qu'Andrew allait vite changer. A mort les bavardages intempestifs ! Il attendit quelques minutes que les dernières conversations et potins sans intérêt prennent fin. Lorsque le silence retomba, Andrew daigna leur adresser la parole :

- N'avez-vous pas oublié quelque chose ?

Non, ils n'avaient rien oublié. Andrew était simplement d'humeur à jouer et à embêter le plus possible les élèves qui auraient le malheur de croiser son chemin aujourd'hui. Oui, Andrew était chiant mais il assumait totalement. C'était un peu son rôle dans Poudlard, il était le professeur sadique.

- Mais si ! Veuillez-vous lever s'il vous plait, je ne vous ai pas donné la permission de vous asseoir.

Eh oui, Andrew était pointilleux et bien que mangemort, aimait le sens de la politesse, surtout en présence d'un adulte. Il attendit que les élèves se relevèrent exaspérés et murmurèrent un faible « Bonjour Professeur Shelton » à son intention. La mine satisfaite lorsqu'ils s'exécutèrent, Andrew leur fit signe de s'asseoir et contourna son bureau tandis qu'ils sortaient leurs affaires. Il leva ses mains d'un geste solennel et commença son cours, avec beaucoup d'enthousiasme, ce qui ne semblait pas être réciproque :

- Bonjour à tous ! Comme vous pouvez le constater, nous avons des conditions de cours un peu particulières aujourd'hui ! Quatre maisons et deux années différentes sont présentes ici. Et comme vous m'avez l'air bien agités, je vais vous calmer en commençant ce cours assez particulier sur les mangemorts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Dim 3 Avr - 20:46

    Sirius avait toujours beaucoup aimé les cours de Défense Contre les Forces du Mal et ce depuis sa première année. Mais cette année il avait un prof vraiment bizarre, le genre à noter à la tête du client, prétentieux, sadique, bref tout ce que Sirius n'aimait pas. En plus le prof ne pouvait pas voir Rémus et quand on s'en prenait à un maraudeur c'était comme si on s'en prenait à tout les maraudeurs. Et personne ne devait toucher à un maraudeur sans s'attirer l'animosité du reste du groupe. Dès le début James et Sirius avaient eut à coeur de protéger et défendre Rémus et Peter contre n'importe quoi et n'importe qui. Peter était gentil, timide et un peu peureux il avait souvent ''besoin'' d'une protection. Ce n'était pas vraiment le cas de Rémus, il ne recherchait pas une protection quelconque mais c'était plus fort qu'eux. Du moins pour Sirius c'était important, son meilleur ami avait déjà bien assez à supporter pas la peine qu'il ait en plus à gérer quand quelqu'un cherchait un peu trop à fouiner dans sa vie ou profiter de sa gentillesse.

    Le fait que Shelton ne pouvait pas supporter Rémus en peinture n'était pas un secret pour les quatre amis c'est pourquoi au petit déjeuner entre deux bouchés de céréales, Sirius décréta qu'il se mettrait à côté de Rémus durant le cours. Ce n'était pas pour copier rassurez vous, ça lui arrivait de temps en temps de copier sur lui mais là c'était surtout pour ne pas le laisser tout seul si le prof décidait de s'en prendre à lui. Il aimait bien Peter mais il savait aussi qu'il ne serait pas celui qui bougerait. James lui aurait bouger bien sûr mais Sirius tenait à ce que ce soit lui. Il culpabilisait encore pour ce qui s'était passé durant la sixième année et maintenant il redoublait d'attention. Non pas pour se faire pardonner, leur petit préfet était trop gentil, il l'avait déjà pardonné mais parce qu'il avait faillit à ''sa tâche'' une fois il tenait à se rattraper. Même si pour ça il devait tenir tête à un professeur – en même temps ce ne serait pas la première fois... – il n'avait pas peur des retenues ni de faire perdre des points à Gryffondor si c'était nécessaire. En plus le professeur n'était pas réputé pour son impartialité, non non non il avait été un Serpentard et apparemment il l'était toujours. Pourquoi McGonagall était si impartiale? Ce n'était pas juste...Elle était même le professeur qui avait enlevé le plus de points à Gryffondor jusque là. Vraiment pas juste...

    Par chance le cours avait lieu le matin, ils n'auraient pas la fatigue ni l'énervement de la journée sur eux, ce serait plus facile pour supporter les humeurs du professeur. D'ailleurs ils auraient besoin de toute leur patiente vu le sourire que leur avait le prof. Ça en disait long sur le personnage... Le brun se demanda comment Dumbledore avait pu engager un type comme lui. A croire que personne ne voulait être prof dans cette école.... Ou que Dumbledore était un vieux fou. A bien y réfléchir il y avait certainement un peu des deux. Mais quoi qu'il en soit à peine entrer en cours ses impressions sur le professeurs furent vite confirmées. C'était un sadique... Avec un besoin reconnaissance. Il avait un peu de pouvoir alors tout de suite il ne se sentait plus. Même McGonagall qui n'était pourtant pas commode ne leur avait jamais fais le coup de la toute puissance. Mais bon... Autant ne pas pas commencer à le contredire tout de suite. Même si Sirius trouvait l'idée alléchante il se contenta d'obéir docilement. Il s'était mis avec Rémus, il ne voulait pas lui causer des soucis en attirant l'attention du professeur sur eux. Surtout dès le début du cours alors il se leva comme tout le monde et attendit qu'on leur donne l'autorisation de s'assoir tout en jetant un regard à James. Il avait la très nette impression qu'en plus d'être bizarre et partial ce professeur était aussi mégalomane. Ça promettait vraiment pour la suite.

    Une fois qu'il eut prouvé sa ''toute puissance '' il leur donna le droit de s'assoir pour sortir leurs affaires. Sirius sorti son encre, sa plume et deux parchemins. Un pour prendre le cours et l'autre au cas où ils s'ennuient un peu trop... Il allait se tourner vers Rémus pour entamer la conversation quand le prof repris la parole pour leur expliquer deux trois choses sur l'organisation du cours. Quoi?! C'était quoi ce sujet de cours?! Il était cinglé ce prof! Même Sirius qui était pourtant difficilement impressionnable abandonna sa conversation pour retourner son attention sur Shelton. Comme si il en entendait pas déjà parler. Faire un cours sur les mangemorts.... Il allait leur apprendre quoi? Que c'était des cinglés fanatiques qui ont la baguette qui les démangent et l'avada facile? Ça ils le savaient déjà merci bien. Il ne pourrait pas leur apprendre comment se défendre face à un sortilège de la mort alors à quoi il allait servir son cours? Leur rappeler qu'il y avait une bande de malades racistes dehors? Sirius sentait que ce court n'allait pas lui plaire... Il se pencha vers Rémus pour lui demander ses impressions.

    «  C'est quoi ce délire? On parle des mangemorts en cours? Je suis pas sûr que Dumbledore apprécie. »

    Dumbledore était farfelu mais c'était un grand homme, intelligent et il n'était pas du genre à à cautionner les agissements des mangemorts et il ne devait pas non plus cautionner le fait qu'un professeur parle de ça à des élèves influençables qui sortiraient de l'école dans quelques mois devant ainsi des cibles faciles pour les mangemorts qui voudraient grossir leurs rangs. Et Puis parler de ça le mettait mal à l'aise terriblement mal à l'aise. Sa cousine Bellatrix était une folle de la pureté du sang comme les aimaient les mangemorts. Entendre parler des principes familiaux dans lesquels on l'avait élevé et qui étaient utilisés pour terroriser la population n'était pas très agréable même si il ne se considérait plus comme un membre de cette famille. Aller rien qu'un cours il pouvait faire abstraction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Lun 4 Avr - 13:22

Avez-vous déjà vu le petit lapin dans Alice au pays des merveilles ? Celui qui cris tout le temps de sa petite voix aigu et pressé qu’il en retard. J’ai toujours aimé ce livre. Cependant j’ai toujours trouvé ce personnage bien agaçant tout comme Louise était en train de m’agacer. Pourquoi était-elle si pressée d’aller en défense contre les forces du mal ? Ou tout simplement pressée ce n’était on ne pouvait pas moins logique. Je m’étirai de toute ma longueur tel un chat, ma poitrine se bomba la mettant ainsi en avant. Je jetât un regard amusé à Louis, ce dernier jetait un regard plein de colère à William qui s’était retourné pour apprécier le spectacle. Louise fit une légère moue, si ce genre de chose m’amusée, cela semblait l’agacer. A moins que ce soit parce qu’on risquait d’être en retard en cours ? Elle était devenue bien trop sérieuse ! C’était d’un ennui ! Mais ne l’embêtons pas plus longtemps. Saisissant mes affaires au vol, je sortie à toute vitesse de la classe avec un petit sourire amusé sur les lèvres. Louise me rejoignit peu après et me jetât un regard accusateur, pour peu elle m’aurait reproché de mettre presser !

« - Et bien mon petit lapin, tu es en retard.
- Petit lapin ? Tu sors ça d’où.
- Oui ne t’inquiète pas, la reine rouge ne te coupera pas la tête, on ne fait pas partie de la maison de ces charmants messieurs. »

Son frère qui avait parfaitement compris la référence à Alice au pays des merveilles désignait du doigt les quatre maraudeurs qui se trouvaient maintenant devant nous. Le regard appréciateur posé sur eux, j’avais dû mal à croire qu’il était encore capable de faire croire qu’il était hétéro. Enfin c’était son problème s’il voulait sortir avec des filles alors qu’il était on ne pouvait pas plus gay. J’avais toujours du mal à comprendre comment pouvait-on jouer un rôle alors qu’on avait le choix. Car oui, qu’il soit gay ou non c’était la même chose, non ? Pour lui il semblait que non, aussi lui donnais-je un petit coup de coude pour le rappeler à l’ordre. Bien que je n’approuvais pas qu’on se cache derrière des apparences qui n’étaient pas les notre, je n’allais pas non plus le laisser s’enfoncer.

« - On a quoi déjà comme cours là ? »

Bien que le mois de septembre fût déjà bien entamé, je devais avouer que je ne me souvenais jamais des cours que j’avais et à quelle horaire. Chose qui énervait ma sœur. En fait tout l’énervait chez moi ces derniers temps, même quand je ne faisais rien de mal. Tout semblait l’agacer, tout sauf Merope.

« - Tu ne sais pas où tu vas ?
- Bha nan. J’ai vu mes beaux gosses, je les suis donc. C’est logique, c’est mathématique, c’est tout ce que tu veux…
- Lou soit un peu sérieuse veux-tu.
- Alors on quoi ?
- Louis, ne me dit pas que tu ne sais pas non plus !
- Bha non.
- Aloooooors.
- Dit le nous soeurette !
- Défense contre les forces du mal.
- Chouette on va apprendre à se défendre contre Merope !
- Louis, c’est notre sœur je te rappel !
»

Je ne pu m’empêcher de rire à la remarque de mon frère ce qui me valu un nouveau regard noir de ma sœur qui finit par accélérer le pas pour nous devancer et pénétrer dans la salle comme une furie avant même les maraudeurs ! Mon cœur fit un rater. On l’avait blessée. Mon sourire amusé disparu tendit que j’avais l’impression que le sol s’ouvrait sous mes pieds. Je sentis le regard inquiet de Louis qui me prit la main. Notre relation pouvait presque paraitre incestueuse à ce moment là, mais j’étais tellement perdu que je n’en fis pas le moins du monde attention. Je continuai simplement mon chemin, serrant fort la main de Louis tel une bouée de sauvetage. On avait souvent eut des disputes et autres. Mais ce n’était que maintenant que je me rendais compte à quel point j’avais peur de la perdre. Lorsqu’on se décida finalement à entrer, les places étaient pratiquement toute prise et je ne put m’empêcher de faire une légère grimace en voyant que comme par hasard seul le premier rang était libre. Je n’avais jamais aimé cette place, quel que soit le cours. Je jetât un regard d’envie à Louise qui était assise à côté de Merope, mais Louis me tira m’obligeant à m’asseoir.

Un joyeux brouhaha régnait dans la salle, mais aujourd’hui j’étais bien trop triste pour y participer. Aussi je me laissai simplement tomber sur ma chaise sous le regard inquiet de Louis. Toute ma joie de vivre avait disparu, chose qui était extrêmement rare. La dernière fois que c’était arrivé c’était lorsque… Non je ne préfère pas y penser. Je préfère ne penser à rien, même pas à critiquer l’archaïsme du prof qui veut qu’on attente qu’il nous donne sa permission pour nous asseoir. On n’est pas au moyen-âge non plus ! Ah oui c’est vrai je suis sensée être amorphe et ne pas me rebeller. Amorphe. Voilà. C’est mieux. Regard dans le vague. Et… Un cours sur les mangemorts ? Je ne pu m’empêcher de regarder Louis pour voir si j’avais bien entendu, mais ce dernier lui aussi me regardait d’un air étonné.

« - Je ne savais pas que c’était au programme. »

Louis hocha de la tête pour m’indiquer qu’il en allait de même pour lui. De quoi pouvait-on bien parler sur les mangemorts ? Tout le monde savait qu’ils étaient, des idiots que même ma mère n’approuvait pas. Ils étaient trop gentils d’après elle. Bon d’accord ce n’était pas mieux et même pire. Toutefois même avec ma mère qui avait tendance à vouloir mettre en esclavage tout née moldue et tuer sans aucun remord tout moldu, j’étais franchement mal à l’aise avec l’idée de travailler sur les mangemorts. Sans parler que ma famille n’était franchement pas connue pour son amitié avec les moldus…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Lun 4 Avr - 14:19



    Remus aimait énormément la défense contre les forces du Mal. Ses amis vous diront sans doute que de toutes les façons, il aimait tous les cours ; mais Remus vous dirait lui que ce n'était pas vrai... Enfin, c'était plus compliqué. Ses matières ne se divisaient pas forcément en deux catégories distinctes : celles qu'il détestait, et celle qu'il aimait. Chacune avait ses intérêts et son importance, mais tout le monde n'avait pas les mêmes intérêts et ne réussissaient pas en tout. Certains aimaient beaucoup l'histoire de la magie – certes les exemples sont rares – et d'autres s'endormaient durant ce cours.. Enfin quoique sur ce critère il fallait également prendre en compte le professeur et l'entrain qu'il montrait à donner cours... Ce qui était relativement délicat. Ce matin-là, ils commençaient les cours avec Défenses contre les forces du mal et, d'ailleurs en parlant de professeur, ce dernier détestait Remus... Alors que ce dernier ne lui avait jamais rien dit, rien fait. Trois bonnes raisons de le détester : Il était l'un des maraudeurs, il était Gryffondor, il était un loup garou... Hop, et voilà, c'était bien connu que les Serpentard – ex ou actuels – ne regardaient pas plus loin que le bout de leur nez. C'était étrange comment Remus pouvait se faire facilement des ennemis sans même rien faire pour en avoir... Heureusement que ce n'était pas le cas de tout et, à sa place, d'autres auraient déjà abandonné, mais lui il continuait de tenir, de se contenir. Heureusement que ses amis étaient là.

    C'est ainsi que, bien qu'il adorait cette matière, il se rendait chaque fois à ce cours avec une énorme boule au ventre qui ne se dénouait jamais avant la fin du cours. Alors qu'ils entrèrent en salle de cours, parmi les premiers – autant ne pas donner de bonnes raisons au professeur de les punir injustement – il dû cependant s'écarter brusquement pour laisser passer une furie... Enfin, non, il s'agissait juste de Lou... Une fille de Poufsouffle qui les... Aimait beaucoup. Enfin, ils étaient trois. Trois de la même famille ; ils se ressemblaient beaucoup ; deux et un frère... Mais c'était davantage celle qui se nommait Lou qui l'effrayait en fait... Ils étaient à l'origine d'un fan club... Ou l'un deux, qui en avait eu l'idée à vrai dire, il n'en savait rien. Un fan club pour eux. Pour eux, donc Remus y comprit... Il ne savait qu'en penser ; croire qu'il pouvait y avoir des gens qui pouvait « l'admirer » dans l'école au même titre que James ou Sirius c'était déjà incroyable... Il ne savait pas trop qu'en penser... A vrai dire, elle lui faisait un peu peur... Oh, il ne soupçonnait pas qu'elle n'était pas gentille loin de là ; elle l'avait l'air, mais elle lui faisait un peu peur quand même...

    Les Maraudeurs allèrent s'asseoir à leur table habituelle et pendant que tout le monde s'installer, la classe se mit à discuter tranquillement, jusqu'à ce que le professeur intervienne lui-même pour signaler à tous de se taire et que le cours allait commencer. Remus avait déjà sortit sa plume, ses parchemins, et son manuel, et il s'apprêtait même à ouvrir ce dernier à la age du chapitre qu'ils allaient étudier aujourd'hui, lorsqu'entendant le discours du professeur-tant-haït, il releva la tête, au même titre que le reste de la classe alors que les expressions surprises, choquées ou autre s'affichaient sur tous les visages... Quoi ? C'était une blague ?! Il y avait quoi à apprendre de plus sur les mangemorts que ce qu'ils savaient TOUS déjà ?! Remus n'aimait pas cela, et il n'était pas le seul dans la classe... La preuve en était que ses sourcils se froncèrent alors qu'il entendait certains de ses camarades protester ou des murmures étonnés fuser de part et d'autres d'eux. Remus n'avait pas peur de ce sujet, il n'avait pas peur des mangemorts... Il les méprisait au plus haut point ; ils n'étaient que des hommes sans scrupules et sans âmes, qu'ils étaient des cinglés qui avaient la baguette facile et tuait tout sur leur passage pour répandre désordre et chaos, détruisant des familles par la même occasion sur leur passage...? Il y avait quoi de plus à savoir sur ça ?!! Non, il en était persuadé, ce n'était pas au programme normalement. Ce professeur prenait vraiment sans doute beaucoup de libertés... Beaucoup trop... S'il comptait recruter dans... Mais s'il avançait cela, alors cela signifiait qu'il en serait un aussi, et cela, il ne pouvait pas savoir, mais en fin de compte, cela ne l'étonnerait même pas... Non, Remus n'aimait pas cela.

    « A mon avis, Dumbledore ne doit pas être au courant... Je n'suis pas certain qu'il apprécie... »
    , lui répondit-il en un murmure entendu.

    … Pas certain qu'il apprécie que son professeur parle des mangemorts en cours avec tant de libertés sur le programme. A son avis ce ne pouvait pas être possible, à moins que Dumbledore avait vraiment trop abusé sur les sorbets citrons, et puis s'il avait été gateux ; là peut-être que s'il avait parlé de cela dans son programme en le présentant, alors il aurait accepté. Mais pas en étant conscient et en pleine possession de ses moyens. Non, et il n'était pas gâteux. Remus avait confiance en Dumbledore, une confiance quasiment aveugle et il ne croyait pas un instant capable d'accepter que ses professeurs fassent un tel cours. Non. il pourrait bien dire tout ce qu'il voulait là-dessus, Remus ne le croirait jamais...

    Non... Et qui aurait donc l'idée de faire un cours sur les mangemorts ?! Merci bien ils n'avaient pas besoin d'un professeur pur leur expliquer ce qu'était un mangemort ; ils pouvaient se faire une idée eux-mêmes, et pour ce qui le concernait, c'était plutôt négatif... Il était tenté de penser que c'était pour faire du « bourrage de crâne » aux élèves. Du... Comment dire ? De la propagande voilà... Il verrait bien de toutes façons... Il verrait bien en l'écoutant parler si son avis tendait vers telle opinion... Il y serait attentif. Si son opinion débordait un temps soit peu... Non, mais il y avait beaucoup de sujets d'études dans les défenses contre les forces et le seul qu'il avait sujet qu'il avait trouvé était sur les mangemorts ?... Mais il était si... Incompétent que cela ?! Il n'y avait même pas ce sujet qui plus est dans leur manuel... Remus ne le pensait pas, et d'ailleurs il s'était saisit de son livre et était en train d'en éplucher le sommaire puis toutes les pages les unes après les autres... Il échangea un regard avec Sirius...

    « C'est bien ce qu'il me semblait… Ce sujet n'est même pas au programme dans le manuel... » murmura t-il entre ses dents en se penchant vers lui. Il jeta un coup d'oeil autour d'eux, vers les autres élèves. Tous semblaient littéralement atterrés. Sauf certains évidemment qui se trouvaient pratiquement tous sur les rangées où se trouvaient les Serpentards... Fait très étonnant. Beaucoup de ceux-là semblaient ravis.



Revenir en haut Aller en bas
Sweet little SUNSHINE ♥ & adminette tyrannique x)
avatar
Sweet little SUNSHINE ♥ & adminette tyrannique x)
▬ Ecrits : 1155
▬ Arrivé le : 29/01/2011
▬ Age IRL : 23

Rapeltout
▬ Camp: Uh, celui du bien ?
▬ Sang: Mêlée
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Lun 4 Avr - 17:43

Les cours de défenses contre les forces du mal, McKey sourit ... elle adorait ce cours, de loin son préféré à égalité avec les potions. De toute façon la blonde était un bourreau du travail et une intello, alors pas étonnant qu'elle adore les cours. Elle aimait apprendre à un tel point qu'après sa scolarité, 'Key envisageait de faire encore quelques années d'études pour ensuite devenir une auror qualifié comme ses parents. La blonde trouverait les assassins de sa mère et elle se vengerait, quoi que la jeune fille n'était pas du genre à faire souffrir les autres, elle les emmènerait plutôt au ministère pour que ce soit la justice magique qui décide de leur sort. De plus, la défense contre les forces du mal, c'était un de seuls cours où les élèves n'avaient pas à ouvrir leurs livres constamment. Il y avait de la théorie certes, mais beaucoup moins par rapport aux autres cours, la défense contre les forces du mal, le nom le dit on fait plus de travaux pratiques.

La préfète regarda son horaire, le cours était le premier de la journée et en plus il était commun avec les septièmes années. Quelle chose étrange, déjà qu'en divination la plupart des élèves avaient été surpris de voir autant d'élèves rassemblés dans une même classe, ce serait donc la même chose en divination. 'Key était plutôt perplexe face à cette nouvelle formule de cours, car oui elle adorait avoir Lily et James dans ces cours, mais les sixièmes et les septièmes n'étaient-ils pas censé avoir un décalage au niveau de la matière ? Les cours allaient s'avérer extrêmement difficiles cette année. Au moins ils auraient de l'avance l'an prochain pour leur ASPIC. Après avoir mis une petite demie-heure à se préparer, la Poufsouffle descendit à la grande salle prendre un bon petit déjeuner et relire ses notes de l'an dernier concernant cette matière. Son livre, elle l'avait déjà lu au minimum deux fois depuis de le début de l'année, au moins elle serait prête pour la nouvelle année. Ne vous demandez surtout pas pourquoi McKey Sullivan avait eu un optimal à sa Buse de DCFM, supposément d'après ses parents s'étaient dans son sang.

C'est avec son traditionnelle sourire qu'elle se rendit vers la salle de cours, c'était un nouveau professeur qu'ils allaiemt avoir en plus. Quoi qu'étant donné qu'aucun professeur n'était capable de garder le poste plus d'un an, ce n'était pas très étonnant d'en voir arriver un nouveau. Y'avait-il vraiment une malédiction à cet emploi ? La sixième année n'avait jamais été superstitieuse, mais elle devait avouer qu'après cinq ans ... elle commençait à y croire. McKey entra dans la classe et salua le professeur, cette année elle avait décidé de s'affirmer et d'être elle-même ... McKey savait que c'était une élève de type lèche-botte, bah et puis ? Est-ce que ça changeait quelque chose dans la vie des autres ? Non et en plus la plupart des professeurs l'adoraient. Il avait l'air plutôt jeune, n'ayant pas sûrement pas dépassé le cap de la trentaine et McKey devait l'avouer il était plutôt séduisant. Par contre, il avait quelque chose de louche, comme s'il avait envie de tous vouloir leur faire peur. Faisant un rapide balayage visuel de la salle, McKey vit Sirius et James à lesquels elle fit un bref signe de la main et elle adressa son plus beau sourire à Remus Lupin. Elle n'avait même pas rougit, c'était une première. Il y a aussi sa compagne de dortoir Lou de Rothshchild, mais la blonde décida de l'éviter. C'était rare qu'elle n'était pas la première arrivée dans la salle de classe et encore plus rare que Parker et Ethan n'étaient pas avec elle. Mais bon, ces deux paresseux-là avait soit préféré se prélasser au lit plus longtemps dans le cas de Parker et s'attarder sur un muffin aux chocolats. La jeune fille en tant que traditionnelle élève modèle s'installa dans le premier rang, loin des maraudeurs et mit son sac sur la place à coté d'elle, elle et Lily s'était entendu pour s'asseoir à coté l'une de l'autre, vu qu'elles n'avaient jamais eu de cours ensemble avant cette année. La classe se mit à se remplirent, et la cacophonie commençait à régner dans la classe ... les élèves parlant de leurs vacances d'étés ou dans le cas de certaines des derniers potins. Lily arriva en compagnie d'Alice à la dernière minute, un peu plus et elle était en retard. 'Key lui indiqua sa place et elles commencèrent à discuter d'Amos Diggory, bah quoi les garçons c'était une partie importante de leurs vies nan ? Petit ami qui se trouvait dans le fond de la classe et qui lui renvoya un sublime clin d'oeil lorsqu'elle se retourna.

Le cours débuta et déjà le professeur commença à essayer de leur faire perdre la boule. Oublier quelque chose ? Mais quoi ? Y'avait-il quelque chose de spécial qu'ils devaient faire cette année en DCFM ? Quand le professeur leur demanda, bah plutôt ordonna de se lever ... la Poufsouffle fronça les sourcils, venant de sa part ... on sentait que si quelqu'un osait ne pas effectuer son ordre, il allait se prendre quelques petites de colles ou un devoir supplémentaire. Ouff, quel genre de professeur qu'il aurait cette année. Déjà, 'Key commença à penser qu'il était cinglé lorsqu'il se mit à leur annoncer le premier sujet de l'année ; les Mangemorts. Était-il fou ou quoi ? Il en traumatiserait plusieurs avec ça. Dumbledore n'était sûrement pas au courant du contenu des cours du nouveau professeur. Déjà que ce n'était même pas dans le programme, il n'y avait nul part où on parlait des mangemorts dans le livre. Tout ce qu'elle savait, c'était que supposément il y aurait quelques cours à la fin de l'année pour les septièmes, si toute la matière à examen avait été passé. Question de les préparer pour le monde extérieur. La cadette des Sullivan lança un regard effaré à sa soeur de coeur Lily et visiblement celle-ci pensait la même chose. En vrai, en faisant une observation générale de la classe, tout le monde avait de chuchoter et commérer à propos du professeur. Audacieuse, McKey leva la main et attendit son droit de parole pour dire ce que tout le monde se demandait à voix basse.

" Professeur ! Est-ce normal que les mangemorts ne se retrouvent pas au programme du cours de cette année ? ! Je veux dire, en vrai, on n'en parle à nulle part dans notre manuel ! "
dit-elle avec son livre ouvert devant elle à la page de la table des matières.

_________________




Dernière édition par McKey C. Sullivan le Lun 4 Avr - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
They all deserve to die, even you.
avatar
They all deserve to die, even you.
▬ Ecrits : 821
▬ Arrivé le : 18/02/2011

Rapeltout
▬ Camp: Le Seigneur des Ténèbres
▬ Sang: Sang-mêlé
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Lun 4 Avr - 17:49

Déjà, de nombreux murmures parcouraient le premier rang puis la salle entière. L'annonce du sujet de cours avait eu l'effet désiré par le professeur Shelton auprès des élèves : un sentiment d'incompréhension totale, d'appréhension, de doute et même de peur pour certains. Oh la la, a-t-il le droit de faire cela ? Qu'est-ce-qu'il va nous apprendre de plus ? Dumbledore est-il au courant ? D'où vient ce prof' taré ? Patati, patata, jusque là, c'était la ritournelle habituelle. Évidemment, les moins choqués à l'annonce de cette nouvelle étaient les étudiants de Serpentard, dont les ancêtres les plus proches avaient tous adhéré aux thèses du Seigneur des Ténèbres. Certains d'entre eux connaissaient même la vraie nature de leur professeur pour avoir déjà travaillé, en dehors de Poudlard, avec lui. D'autres encore ne connaissaient rien de cette organisation mais étaient pourtant prédestinés à le devenir par l'influence de leur entourage. Andrew jeta un petit regard entendu aux tables les plus à droite, là où étaient situés la plupart des mangemorts afin de les inciter à garder le silence sur ce qui devait être conservé dans le secret. Les Maraudeurs, Evans, Sullivan et les petits ingrats de Serdaigle se posaient bien des questions, interrompant pour un certain temps le silence qu'Andrew avait instauré dans sa classe. Bien entendu, pour des Gryffondors, traîtres-à-leur-sang, sang-de-bourbes ou recrues potentielles de l'Ordre qu'ils étaient, la chose même de traiter le sujet des mangemorts dans le cadre d'un cours relevait de l'impossible ou plus probablement de l'inconcevable. Après les incessantes inquiétudes peu-dissimulées de la part des élèves qui s'étaient propagé à toute la classe, Andrew tenta de reprendre le cours en main. Mais cela était bien difficile quand tout le monde évoquait tout haut les questions qui lui venait à l'esprit. Couvrant les bavardages, Andrew éleva le ton en essayant de justifier un tant soit peu son choix de sujet :

- Du caaaaaaaaalme ! Du calme, s'il vous plaît. Je vais essayer de répondre à vos interrogations que je comprends évidemment. Sachez tout d'abord que si nous étudions les mangemorts aujourd'hui c'est parce que l'Angleterre va mal. Le Seigneur des Ténèbres étend de plus en plus son influence.

Alors qu'il pointait du doigt la table où s'étaient installées Sullivan & Evans, deux élèves ouvrirent la porte discrètement et se glissèrent parmi les sièges libres en murmurant quelques excuses. Andrew les suivit de son regard noir jusqu'à ce qu'ils furent enfin assis et prêts à écouter. Pour faire rattraper le peu de cours qu'ils avaient manqué, il cria à toute vitesse :

- Je disais donc que nous allions étudier les mangemorts car le Seigneur des Ténèbres étend de plus en plus son influence sur l'Angleterre et que les mangemorts deviennent une réelle menace.

Comme vous vous le doutez bien, Andrew avait volontairement et naturellement accentué sa « réelle menace » par le fait qu'il était un mangemort et fier de son rang. Sa seule crainte était que les élèves remarquent le fait qu'il avait parlé de Voldemort comme étant le Seigneur des Ténèbres. Or, tout le monde savait pertinemment que seuls ses partisans l'appelaient ainsi. Eh merde. Pour tenter de faire passer son erreur sous silence, il enchaîna rapidement :

- Comme l'a habilement soulevé votre ami Lupin (bien que celui-ci avait murmuré à l'oreille de son voisin, Shelton l'avait tout de même entendu grâce à un sortilège bien placé utilisé d'habitudes par le professeur pour contrer les bavardages des élèves), il est probable que vous pensiez que je fraude en vous parlant de mangemorts. Sachez que mes méthodes d'enseignement, bien qu'avant-gardistes, sont approuvées par Dumbledore. Vous le savez bien, notre cher directeur trouve que vous êtes assez matures pour vous confrontez aux sujets difficiles. Non, nous n'étudierons pas les épouvantards ni le bestiaire de la Forêt Interdite cette année. Les mangemorts, ce sont les forces du mal, celles qu'on étudie en 7ème année ! Et nous les étudierons sous toutes les formes. Pratiques comme théoriques.

Il s'arrêta quelques instants pour reprendre son souffle puis désigna le loup-garou du doigt :

- Ai-je répondu à tes questions, jeune homme ? Croyez-moi, je ne vous parlerai pas de cela si Dumbledore n'était pas au courant. Et donc, Sullivan, pour répondre à ta question, il est totalement normal que les mangemorts ne rentrent pas dans votre programme qui est, je le rappelle, instauré par le Ministère. C'est clair ?

Là encore, il marqua une petite pause et observa la salle de toute sa longueur. Ses justifications avaient certes calmé la foule en délire, mais pour combien de temps ? Pour Andrew, mieux valait ne pas s'attarder dessus même s'il savait pertinemment que l'un des petits malins allait rouvrir le sujet quelques minutes plus tard. Il monta debout sur son bureau pour avoir une vue optimale sur sa salle de classe. Même si cette méthode d'enseignement n'était pas scientifiquement prouvée, elle faisait ses preuves quant à l'éradication des bavardages intempestifs. Très bien, debout sur sa table, Andrew allait pouvoir commencer son cours sous peu.

[Hmm... Rémus & McKey, n'hésitez pas à me répondre. Et les autres aussi, tant qu'on y est. Pourrissez moi cours, je n'attends que cela xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Lun 4 Avr - 20:18



    Alors qu'il relevait la tête, d'autres élèves venaient de rentrer à cet instant, dont 'Key qui lui adressa un sourire ; Remus faillit oublier de le lui rendre d'ailleurs ; il semblait avoir pendant une seconde été stupéfixé par une force qui l'avait cloué au sol. Sans savoir si cela ressemblait ensuite à un sourire ou pas, il lui en rendit en tous les cas une esquisse avant de la voir rejoindre une table bien à l'opposé de celles des Maraudeurs... Elle fut bientôt rejointe par Lily et une fille qu'il ne connaissait pas vraiment ; une amie à elles sans nul doute, et Remus se concentra ensuite de nouveau sur le cours...

    Cours ? Un cours qui lui paraissait d'ailleurs plutôt ressembler à un rendez-vous de mangemorts, ou de futurs mangemorts. Ah, comme cela ils allaient apprendre à se défendre contre les mangemorts ? Comme cela on les pensait si inconscients et innocents que cela pour ne pas savoir ce qui se passait dehors ? Ils allaient faire quoi dans cette leçon ?! Éplucher les journaux dans ce cas où l'on répertoriait les crimes de mages noirs au jour le jour ? Pour ce qui le concernait, Remus lisait la gazette tous les jours. Il n'avait pas besoin d'un cours pour lui apprendre ce qui se passait à l'extérieur... Un cours de défenses contres les forces du mal, c'était pour leur apprendre des techniques de combats, des sortilèges pour se défendre... Le titre de cette leçon n'annonçait rien de tel. Il avait dit « un cours assez particulier sur les mangemorts ». Il n'avait pas dit un cours sur les manières de se défendre contre les mangemorts... Et d'ailleurs... Un détail tilta dans son esprit, un détail que son cerveau avait enregistré sans qu'il eut au début accordé d'attention.... Le seigneur des ténèbres, avait-il dit ? Remus n'avait pas peur de l'appeler par son nom. La peur d'un nom ne faisait qu'accroître la peur de ce nom en lui-même. Les gens habituellement l'appelait Vous-Savez-Qui... Ou Celui-dont-on-doit-pas-prononcer-le-mot... Combien de personnes, hormis les partisans de Voldemort, l'appelait par le nom qu'il s'était lui-même donné ? C'est-à-dire par Le Seigneur des Ténèbres, se montrant ainsi comme le maître incontesté du monde...Des Ténèbres ? Ces mêmes Ténèbres dont il désirait recouvrir le monde entier, en annihilant tout espoir de joie et en écrasant littéralement sur son passage tous ceux qui s'opposeraient à lui. C'était étrange... Oui, Remus était très perspicace et à ces pensées, il ne put s'empêcher d’échanger un bref regard avec Sirius comme pour voir s'il était le seul à trouver étrange...

    Quant aux mots que prononça leur professeur, Remus n'y crut pas un mot. Dumbledore ne pouvait avoir approuvé le contenu de son cours. Impossible. Et de deux, ils n'avaient pas besoin de lui pour savoir précisément ce qui se passait au-dehors. Lui, il devait juste leur apprendre à se défendre. Son plan, ça sentait le piège, le coup foireux. Si déjà Remus était habitué à côtoyer le mal en personne depuis qu'il était vraiment jeune, ce qui les attendait dehors, il le lisait dans la gazette certes, il le lisait partout, il n'avait pas besoin d'un cours sur cela pour le lui apprendre... Ils n'avaient pas besoin d'un professeur pour leur apprendre à ce propos. Son travail consistait à leur fournir les armes pour se défendre. Et bien on verra quel sera le contenu de son cours tiens. Il attendait avec impatience... Et il l'attendrait au tournant.

    Dans n'importe quel journal on lisait que la Mal grandissait, que Voldemort accroissait son pouvoir et que la menace était de plus en plus présence... La meilleure manière de se défendre des mangemorts aurait été qu'ils apprenne tous les sortilèges de défenses qui puissent exister... Alors si c'était ce qu'il voulait faire, pourquoi intituler son cours sur « Les mangemorts »?! A ses paroles, à l'énonciation de son prénom, Remus se sentit raidir. Comment diable avait-il bien pu... Il avait parlé dans un murmure quasiment inaudible et seul Sirius aurait pu l'entendre – et au pire James... Et pourquoi également s'en prendre à son nom alors qu'une bonne majorité de la classe venait également de s'écrier en protestations en faisant beaucoup plus de bruits que lui...? C'était tout simplement... Étrange.

    « Je ne vois pas du tout ce que vous dites, professeur. Je n'ai rien dit du tout qui vous était adressé, et je n'ai rien dit que vous puissiez entendre. Je ne vois donc pas pourquoi mon nom apparaît dans vos propos, à moins que vous ayez déjà une animosité quelconque envers moi et que, par conséquent mon nom est le premier qui vous est arrivé aux lèvres et en cela déjà, de la part d'un professeur, c'est quelque chose de très regrettable... » répondit-il d'une voix suffisamment basse en conservant un regard assuré. Il s'était adressé du même ton poli qu'il prenait toujours envers quiconque, sans aucun haussement de voix, sur cela on ne pourrait rien lui reprocher... De toute façon, voir Remus en colère, cela ne s'était jamais encore vraiment vu... Enfin, il le savait déjà qu'il avait quelque chose envers lui. Ce n'était pas pour rien qu'il avançait ces mots. Il le savait. Il avait déjà énoncé ces trois bonnes raisons qu'il avait de le détester, raisons bien maigres certes… Et de plus, c'était très malpoli de montrer les gens du doigt comme leur professeur venait de le faire... Comme s'il s'était obligé d'indiquer qui était le 'votre ami Lupin'... comme s'il avait craint que personne ne sache à 'qui' correspondait le nom qu'il avait prononcé...

    Et puisque de toutes façons « monsieur Shelton » pouvait entendre lorsque ses élèves murmurait à voix très basse – quelle ouïe fine – alors il ne voyait pas la peine de hausser la voix. Hein ? Logique n'est-ce pas ? Pourtant, même les élèves les plus près de lui n'avaient certainement pas du tout entendu ce qu'il venait de murmure à voix basse... Et dans le cas où il aurait utilisé un sortilège, et bien vraiment, s'il était capable de s'adonner à des 'manipulations' si basses, alors il avait encore moins de considération pour lui qu'il en avait normalement... Et pourtant, rares étaient les personnes que détestait Remus... Mais lui, cela semblait dépasser tout ce qu'il pouvait penser... Le jeune préfet serra les dents – et les poings sous son bureau ; allez, tu es préfet, tu es Remus, calme-toi...

    Mais non, il ne l'avait pas convaincu, et jusqu'à ce que les ait les preuves écrites de Dumbledore en personne, ou même que ce soit lui qui le lui dise, alors il ne le croyait pas. Pas de sa faute s'il n'accordait aucune foi à chaque mots que prononçait Shelton ? Il était sceptique ? En effet. Il ne croyait pas un mot de ce qu'il racontait. Ses mots respiraient l'arnaque, le mensonge, la duperie... Et tous les synonymes que vous voulez.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   Mar 5 Avr - 7:59

    Rémus ne fit que confirmer ses doutes. Un tel cours ne pouvait pas être au programme, c'était beaucoup trop récent et même si il avait seulement pour but de les informer sur ce qui se passait hors de l'école il ne pourrait rien leur apprendre de plus que ce qui était dans les journaux c'est à dire les intentions des mangemorts et leurs pratiques qui se résumait bien souvent à des enlèvements,des meurtres et l'usage des sortilèges impardonnables. Pas besoin de Shelton pour savoir que Voldemort et sa clique étendait leur pouvoir – par la terreur – sur toute la Grande Bretagne. Pour l'ignorer il faudrait être un moldu et encore le premier ministre des moldus devait être au courant ou alors vivre reclus sans aucun contact avec le reste de la société. Et puis il y avait autre chose. Quelque chose que Sirius n'aimait pas. En général les gens avaient peur de Voldemort, mis à part Dumbledore rare était les gens, même les adultes qui osait appelé Voldemort par son nom, même dans la Gazette on le nommait Vous-Savez-Qui. Sirius lui n'avait pas peur de dire Voldemort, il ne voyait pas en quoi un nom pouvait être si effrayant, il n'allait pas mourir ou le faire apparaître seulement en le prononçant. Mais que Shelton l'appelle Seigneur des Ténèbres n'avait rien de bien plaisant. C'était plutôt ses partisans qui le désignait ainsi ou le maître comme il avait si souvent entendu sa cousine détraquée le faire au début de l'été alors qu'il n'habitait pas encore chez James. Le jeune Black fronça les sourcils et tourna la tête vers son meilleur ami en sentant son regard sur lui. Pas besoin de parler, un seul regard avait suffit aux deux jeunes hommes pour se comprendre. L'un comme l'autre n'aimaient pas ça.

    Mais bien vite l'attention de Sirius fut ramener sur le professeur. Il venait de parler de Rémus devant toute la classe. Comment cet espèce de crapaud visqueux avait-il put les entendre? Et d'abord c'était lui qui en avait parler en premier à Rémus! C'était donc totalement injuste qu'il s'en prenne au lycanthrope. Tout ça parce qu'il ne l'aimait pas? Et allez vas-y rajoutes-en une couche en le montrant du doigt comme si le fait de dire son nom devant toute la classe ne suffisait pas. Sirius était scandalisé non seulement par la manière qu'il avait de s'en prendre ouvertement à Rémus qui n'était absolument pas le seul à avoir donner son opinion mais aussi par la manière dont il avait répondu à McKey . En moins de cinq minutes ce prof avait réussit à l'énerver, il n'avait jamais pris quelqu'un en grippe aussi vite, sauf peut-être Rogue... Quoi que non même pas, il avait fallut plusieurs minutes pour qu'il se mette à détester Rogue, toute une discution sur les maisons de Poudlard.

    Il voulu se tourner vers Rémus, lui présenter ses excuses pour lui avoir attiré une remarque du professeur mais il n'eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit car Rémus s'adressait déjà au professeur d'une voix basse mais audible. Sirius nota qu'il avait toujours le même ton cordial, cette politesse qui lui était propre mais qu'il n'envoyait pas dire ce qu'il avait à dire et qu'il bouillonnait de colère à l'intérieur. Ses poings serrés sous le pupitre en était la preuve. Bien que Sirius lui donne entièrement raison il n'aimait pas cela, Rémus n'y était pour rien et tout ce qu'il risquait de faire s'était s'attirer encore plus d'ennuis. Discrètement, sans détourner son regard du tableau il donna un petit coup de pied dans celui de Rémus et lui murmura entre ses dents.

    « Rem'... Arrêtes, tu vois bien qu'il le fait exprès, il va chercher par tous les moyens à te mettre une retenue...

    Parce qu'a n'en pas douter si Shelton était parvenu à les entendre la première fois il n'y manquerait pas cette fois non plus et il ne raterait pas Rémus. Quelle saleté quand même ce prof. Dire qu'en plus Rémus n'avait fait que lui répondre à lui et c'était quand même le préfet qui prenait. Après ça on ne pouvait plus douter qu'il avait Rémus dans le collimateur. Mais Sirius était loyal, il ne laisserait pas son ami prendre à sa place et il ne le laisserait pas non déverser son venin sur lui ou sur McKey. Et de toute façon il avait une question à poser, une question qu'il considérait importante une bonne raison de prendre la parole. Il ne prit d'ailleurs pas la peine de lever la main, Shelton faisait fi de la politesse envers ses élèves, il allait faire pareil.

    Professeur, je me permet d'intervenir mais... Je veux juste rétablir quelque chose, ce n'est pas Rémus qui a mis en doute le fait que le Professeur Dumbledore soit au courant du sujet de vôtre cours, c'est moi, il m'a juste répondu mais bon c'est à lui que vous faites la remarque. Pas très cohérent. On dirait que vous avez un problème avec Rémus et avec Mc Key aussi qui n'avait fait que vous poser une question alors que vous aviez vous même demandé si nous en avions. »

    Il marqua une pause pour reprendre son souffle puis repris sur le même ton qu'il tentait de tout de même garder poli afin que ce cinglé de professeur n'aille pas dire que Sirius l'avait agressé verbalement ou quelque chose dans le même genre.

    « Et j'ai moi aussi une question. Vous dites que cette année on ne verra pas d'épouvantards ou de créatures mais qu'on travaillera la pratique et la théorie en ce qui concerne les mangemorts. Vous voulez dire quoi par là? Parce que j'avoue que j'ai beaucoup de mal à comprendre comment on va pratiquer. Les mangemorts utilisent des sortilèges impardonnables, je vous vois mal nous apprendre à les utiliser ou au contraire les utiliser sur nous pour nous en apprendre les effets tout en sachant que on ne peut pas les contrer. Et en ce qui concerne la théorie je ne vois pas ce que vous pourriez nous apprendre d'autre que ce que l'on sait tous déjà, c'est à dire que ce sont des fanatiques à l'égo surdimensionné et sans aucune moralité. Enfin, moi je dis ça je dis rien... Je me pose juste des questions quoi... »

    Ben oui... On a jamais vu quelqu'un survivre à un sortilège de la mort, et si c'est un sortilège impardonnable c'est pas pour rien, ce n'est donc pas quelque chose à montrer à des élèves. Tout comme le sortilège Doloris, pour la pratique il va faire quoi? Prendre un élève et le torturer jusqu'à la mort ou jusqu'à le rendre dingue pour leur montrer de quoi les mangemorts étaient capables? N'importe quoi vraiment... Et puis peut-être y avait-il dans la salle des élèves dont les parents ou un membre de la famille avait été victime des mangemorts ils n'avaient certainement pas envie d'en entendre parler. Pas super décent vous en conviendrez.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours n°1 : Mangemorts, analyse détaillée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Poudlard
 :: 
1er étage
 :: Cours de DCFM
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit