CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Don't hope a miracle make one | McKey Chance Sullivan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sweet little SUNSHINE ♥ & adminette tyrannique x)
avatar
Sweet little SUNSHINE ♥ & adminette tyrannique x)
▬ Ecrits : 1155
▬ Arrivé le : 29/01/2011
▬ Age IRL : 23

Rapeltout
▬ Camp: Uh, celui du bien ?
▬ Sang: Mêlée
▬ Pensées diverses :
MessageSujet: Don't hope a miracle make one | McKey Chance Sullivan   Dim 20 Fév - 13:01


Your Character

&& PRENOM (S) ;; McKey Chance
&& NOM ;; Sullivan
&& AGE ;; 16 ans
&& DATE & LIEU DE NAISSANCE ;; 29 mai 1961, Fullham
&& ORIGINE ;; Anglaise
&& ANNÉE ;; 6e année
&& MAISON SOUHAITÉE ;; Je suis une PV de Poufsouffle !
&& AVATAR ;; Taylor Momsen

Character & Look



Pour commencer, commençons par vous donner une petite description de McKey, juste pour avoir une meilleure idée de ce à quoi elle ressemble. S'il y a bien une chose dont McKey ut se vanter, c'est sa jolie silhouette. Après tout, sa mère était très jolie, alors normal que McKey ait hérité d'un peu de sa beauté non ? Celle qu'on surnomme 'Key possède une longue chevelure blonde, dont elle est très fière, qui pâlit au soleil et qu'elle laisse pousser et qui tombe en cascade dans son dos la plupart du temps. Cette petite blonde est le portrait tout craché de sa mère, ce qui attriste grandement son père, elles sont identiques excepté le fait que McKey sera légèrement plus grande que sa mère. Quand on la regarde, sans connaître son caractère de feu, 'Key a l'air fragile puisqu'elle est aussi mince qu'un cure-dent et disons qu'elle est de taille moyenne, ni trop petite ni trop girafe. S'il y a bien une chose que 'Key adore à propos de son physique, ce sont ses jolis yeux bleus aussi profonds et colorés que l'océan. Ils sont pétillants, joyeux et remplis de malice. Un de ses plus grands complexes, c'est qu'elle ne bronze pas malgré le fait qu'elle passe des heures au soleil, elle reste toujours blanche comme une pinte de lait. Elle se maquille beaucoup et quand elle ne porte pas l'uniforme ses vêtements sont jolis mais assez simple, disons que son style tourne vers le classique... discret mais très élégant.

    McKey est

  • Déterminée

    La détermination sûrement la plus grande qualité de 'Key qui est reconnue pour être toujours droite et sûre d'elle, sachant ce qu'elle veut. Se connaissant très bien elle-même, jamais elle n'hésite sur ses choix ou les comportements à adopter. À aucune occasion elle n'a eu de regrets dans sa vie. Quand elle veut une chose, elle fait tout pour l'obtenir ; quitte à tasser les autres et ne pas tenir compte de leurs sentiments et quand elle ne veut pas quelque chose, elle s'arrange pour que cela ne se produise pas. C'est ainsi que fonctionne McKey Sullivan. Des buts, des moyens, ni doute, ni hésitation. Tel est son caractère. McKey est déterminée et butée. Elle ne doute pas. Jamais.

  • Souriante, joyeuse, bonne humeur

    « Je veux être connu comme la fille qui sourit toujours même quand son cœur est brisé & celle qui peut illuminer la journée de n'importe qui même si elle ne peut illuminer la sienne. » ; C'est le proverbe qui décrirait le plus McKey, le sourire fendu jusqu'aux oreilles on la surnomme le petit rayon de soleil. Pas besoin de vous dire, qu'elle est aimée de presque tout le monde (à quelques exceptions près bien sûr) et que 'Key aime tout le monde, quoi que plusieurs trouvent que McKey a l'air fausse et qu'elle fait juste sa pour avoir une belle réputation. Mais ceux qui la connaissent vraiment et sont proches d'elle savent que c'est faux, elle juste faite comme ça 'Key; même quand tout va mal, elle trouve le moyen de faire sourire les autres.


  • Audacieuse

    S'il y a bien une personne, dont vous allez toujours vous rappeler le nom après l'avoir croisé c'est bien McKey Sullivan. Cette petite blonde est reconnue pour son franc-parler et son manque de retenue, ne la mettez jamais en colère car vous y trouverez une ennemie redoutable. Que voulez-vous certains personnes n'ont aucune difficulté à se garder une petite retenue et d'autres non. 'Key, qu'on reconnaît pour spontanéité appartient définitivement à cette deuxième catégorie de gens puisque la discrétion n'est pas son fort, ce que lui reproche souvent Parker. En vrai, c'est tout simple ; elle ne pense pas avant de parler, en vrai McKey c'est comme un livre ouvert, ce qu'elle pense ce n'est pas long et vous le savez quelque minutes après.

  • Intelligente


    Que pense-t-on des blondes habituellement ? Belle, mais stupide ! Eh bien enlevez-vous ce stéréotype de la tête, puisque McKey est l'exception à la règle. On le sait tous, Marlene est la meilleure élève de son année et on raconte même qu'elle aurait déjà sa place chez les aurors, bien sûr elle devra suivre une formation comme tous les autres. " L'intelligence c'est un talent qu'on doit entretenir " dit McKey, c'est bien de l'avoir naturellement, mais pour être la meilleure on doit travailler jour après jour et ne jamais arrêter. Certains diront que c'est une corvée, mais pour 'Key ce ne l'est pas du tout, car Marlene aime étudier et apprendre ; oui oui vous avez bien entendus McKey aime étudier ! Selon elle la vie est remplit de chose à découvrir et de connaissances à acquérir.

  • Sociable et populaire

    Avec sa personnalité pétillante et sa gentilesse, McKey n'a jamais eu de difficulté à se faire des amis. En vrai, elle s'en va dans le Magicobus ou dans la salle d'attente de Ste-Mangouste et déjà elle se fait des amis. Elle n'est pas du style à gêner, de foncer et d'aller vers les autres, après tout pourquoi attendrait-elle après eux ... s'il faut qu'ils viennent la voir dans des millions d'années. Sa sociabilité lui a permis d'avoir un important cercle d'amis et avouons-le sans vouloir se vanter ; 'Key est assez populaire à Poudlard.

  • Trop loyale et protectrice

    Autant cela peut être une qualité, autant la loyauté peut être un défaut. Loyale jusqu'au bout des doigts, lorsque vous devenez son ami c'est pour toujours, jamais elle ne vous laissera tomber. McKey ferait tout pour ceux qu'elle aime et elle ne trahirait ceux qu'elle aime pour rien au monde. Leurs bonheurs compte tellement pour elle, qu'elle fait le leur avant le sien. Sa loyauté en devient son point faible puisque pour s'attaquer à 'Key suffit de s'en prendre à ceux qu'elle aime.

  • Égoiste, Drama Queen & Bitch à temps perdu

    Étant adorée et gâtée pourrie par ses parents, McKey est un peu égoïste et elle aime attirer toute l'attention sur elle. Souvent elle agit comme une "Me, Myself and I" et disons qu'elle aime le drame, non mais vous voyez 'Key vivre une petite paisibile ? Même si elle n'aime pas les gens comme sa, 'Key doit l'avouer elle est une bitch à l'occasion, disons que quand elle n'aime pas quelqu'un ; ce qui est rare et mérité la plupart du temps ; ca parait, elle vous le fait savoir et attendez vous qu'elle médise dans votre dos, mais ne vous faites pas de fausses images Marlene est une fille adorable qui possède un grand cœur.

  • Extrême

    Avec McKey, c'est noir ou c'est blanc, extrême sur les bords ; sois elle heureuse ou sinon elle aura un air bête dans la figure toute la journée. Autant elle peut être la fille la plus mature du monde, autant elle peut agir comme une gamine de 10 ans. Il n'y jamais de juste milieu, alors mieux vaut la croiser durant un des ses bonnes journées.


  • Manque de tact et Impolitesse

    Bien sûr a McKey n'a pas que qualité, elle a aussi des défauts, dû à son manque de gêne, elle est parfois trop directe et selon certains elle manque de respect et de politesse parfois. Par contre, c'est complètement involontaire ; 'Key n'aurait jamais l'intention de faire du mal à quelqu'un. Disons que les gens plus réservée et à la personnalité plus introvertie ne sont pas ceux qui s'entendent le plus avec McKey vu qu'elle est assez indiscrète et elle manque énormément de tact.


  • Impulsive, Excès d'émotivité et sensibilité, Intense et Colérique

    Au risque de me répéter, faisons ça court ! McKey étant une fille très proche de ses émotions et les ayant à fleur de peau ... elle est très sensible et émotive. Même si elle montre devant les autres qu'elle est très forte, un rien ne la fait pleurer ; elle le fait seulement disons en privé. Comme je l'ai mentionné plus haut, 'Key est extrême et assez intense dans ses émotions ce qui crée sa sensibilité et le fait qu'elle se mette en colère assez facilement. En plus de parler sans réfléchir, elle agit aussi sans réfléchir et analyser la situation ; elle se laisse seulement guider par ses émotions.


Story





Blonde, stupide et bitch comme une ado typiquement américaine... C'est ce qu'on pense lorsqu'on voit McKey Sullivan, mais c'est complètement faux. Ce sont que des les balivernes, de stupides stéréotypes et McKey s'est toujours promis de tous les faires tomber.


Article de la Gazette du Sorcier, Octobre 1969 , Écrit par Rosalynn James


C'est avec regret que nous vous annonçons que la célèbre Auror Elizabeth Sullivan ne renouvellera pas son poste le 1er Janvier prochain et décide de prendre une année sabbatique. Cela veut dire que le ministère devrait miser sur un nouveau candidat pour combler les postes manquant des chefs des départements puisque celle qu'on présentait pour devenir la nouvelle Chef du Bureau des Aurors a décidé de prendre congé pour raison familiale. Selon les rumeurs, on raconte que Mme Sullivan et son mari John Sullivan, un autre Auror reconnu, attendraient leur deuxième enfant, après des années où l'on croyait la cause perdue. Mme Sullivan a cependant confirmé qu'elle serait de retour à son poste l'année suivante. Nous souhaitons tous nos meilleurs vœux à la famille Sullivan.

Don't stop believing | | Before McKey Chance Sullivan was born.


Elizabeth Sullivsn, dit Taylor, était auparavant une jeune moldue très douée de qui on disait qu'un jour elle allait révolutionner le monde grâce à son intelligence et sa philosophie exceptionnelle. Un jour, elle reçut une lettre comme à peu près une soixantaine d'enfants, qui lui annonçait qu'elle était une sorcière et qu'elle était acceptée à l'école de sorcellerie Poudlard. Un sorcier vint les rencontrer et leur expliquer tout ça et la vie d'Elizabeth changea à jamais. Habituée à être la meilleure dans tout, elle entra dans un monde qui l'émerveillait et la surprenait de jour en jour, par contre pour les autres tout semblait naturel pour eux puisqu'ils étaient dans ce monde depuis toujours. Elizabeth qui se sentait inférieure aux autres prit la résolution de devenir la meilleure partout ; autant à l'école qu'au Quidditch. Sa tenacité et sa volonté fit qu'elle finit major de promotion et qu'on pensait qu'elle allait devenir joueuse de Quidditch ; mais il en fut autrement.

Ce fut durant sa formation d'Auror qu'Elizabeth rencontra John Sullivan, celui qui allait être son futur mari. Sullivan, oui vous avez bien entendu, c'est bien la célèbre famille de sang-pur (leur sang n'est pas aussi pur à 100 % que ceux des Black et des Malefoy mais bon) qui avait effectué des réformes au niveau du département de la justice magique et dont l'un des membres de famille, Edwin Sullivan, fut le premier ministre le plus aimé du 19e siècle. Très vite, ils tombèrent amoureux et se marièrent après avoir fini leurs formations d'Auror.

Les Sullivan se firent très rapidement un nom à travers toute l'Angleterre puisqu'ils étaient de redoutable aurors et l'élite de ceux-ci. Pas étonnant qu'ils furent plus tard dans liste de personnes que Tu-Sais-Qui voulait éliminer; mais n'abordons pas ce sujet toute suite, sinon nous allons sauter des étapes. Ils eurent un premier enfant en 1956 qu'ils appelèrent Felix et on racontait que ce petit était bien digne de ses parents. Des murmures disaient au ministère, que les Sullivan essayaient depuis longtemps d'avoir un deuxième enfant, mais sans succès ; ils décidèrent de contenter de leurs fils unique.


An Angel fell down from heaven


Ce fut 5 ans plus tard que le souhait se réalisa, au moment où ils avaient perdu tout espoir que cela arriva. McKey Chance Sullivan vit le jour le 6 juillet 1961 à l'hôpital Sainte-Mangouste, son deuxième nom Chance lui fut tout simplement donné, car ses parents la considérait commeun miracle descendu du ciel. Marlene ne pouvait demander mieux elle était chouchouté et ses parents faisaient presque tout ce qu'elle voulait et malgré leurs différences d'âge, Felix était son frère mais aussi son meilleur ami. Les Sullivan vivaient dans un grand manoir, dans une petite banlieue tranquille de Londres qu'était Fullham. Le meilleur des deux mondes selon eux ; très près de Londres mais en même temps ils pouvaient avoir une vie paisible et sans tracas.

De l'extérieur ils avaient l'air de la famille typique et parfaite, mais ce que les autres ne voyaient pas c'était que John et Elizabeth étant de grand Auror très demandé par le ministère et ils consacraient le plus clair de leurs temps à leur travail. Oui, McKey avait tout ce qu'une petite fille désirait des jolies robes, plein de jouets et ses parents l'amenait elle et son frère en voyage, mais à quel prix ? Avoir des parents absents qui la gâtaient au lieu de passer du temps avec elle et dire qu'en réalité c'est presque la gouvernante et son frère qui ont pris en charge son éducation ?

La première fois que McKey entendit parler en profondeur de Poudlard, elle avait 6 ans ; pas que ses parents ne l'avaient pas informé du monde magique et de sa condition de sorcière, c'est juste que c'était une tradition chez eux que l'on ne donne pas trop d'informations aux enfants en bas âge, car on craignait qu'il n'ait pas la capacité de garder le secret et on voulait qu'il ait la surprise rendu là-bas. En vrai, la seule chose que McKey savait était que Poudlard était l'école où ses parents étaient allés. C'est de la bouche de Felix que McKey apprit ces informations.

Flashback, Août 1967

Un petit garçon sautillait dans la cuisine avec une enveloppe à la main sur l'endos de l'enveloppe, il y avait l'insigne de Poudlard ; aucun doute Felix Sullivan venait de recevoir sa lettre d'admission pour l'école de sorcellerie Poudlard. Même si ce n'était une surprise pour personne, Felix ayant démontré auparavant qu'il possédait des aptitudes magiques, mais c'était quand même un choc pour 'Key d'avoir la preuve papier devant elle. Les larmes aux yeux, la fillette partit vers sa chambre aussi vite qu'une étoile filante, elle ne voulait pas que ses parents et son frère la voient parler ; car elle voulait avoir l'air forte, McKey.

La petite blonde se jeta sur son lit et prit son ourson comme oreiller, quand trois petits coups retentirent à la porte.

"Je ne veux voir personne !"

Felix qui était reconnu pour ne pas vraiment suivre les règles entra quand même et s'assit dans le lit à coté de sa petite sœur. C'était Felix tout craché ça, McKey savait qu'il serait le cauchemar de ses professeurs, il était buté Felix ; il n'en faisait qu'à sa tête et n'écoutait personne. Le pire dans tout sa, c'est que sa devait être un air de famille puisque la petite McKey était tout aussi têtue que son frère, juste plus calme que lui.

"J'ai dit que je voulais être seule !"

"Je sais, mais moi je suis pas personne. Qu'est-ce qu'il y a Marly, tu n'est pas contente pour moi ?"

"Si, mais je veux pas tu partes. Je vais être toute seule."

"Ne dis pas ça tu sais très que Dorotha va s'occuper de toi et Papa et maman sont là le soir."

"Oui mais ce sera pas pareil !" s'écria McKey, 6 ans et toute ses dents, "Avec qui je vais manger des glaces à la crémerie du coin, avec qui je vais faire la course jusqu'au parc, avec qui je vais des habits de gens bizarres que porte les gens qui viennent chez nous parfois ; sûrement pas Dorotha ou papa et maman" McKey se mit à sangloter, elle n'avait pas d'amis dans le quartier ... c'était juste des vieux et ses parents refusaient de l'envoyer à la garderie ou dans une école moldus, une question de sécurité selon eux. En plus, Felix savait très bien que dès ses parents rentraient, ils allaient s'enfermer dans leur bureau.

"Tu vas revenir aux vacances de Noël et Pâques promis ?" dit-elle en lui tendant le petit doigt.

"Promis juré craché" Felix lui serra le petit doigt et cracha même sur le tapis

"Beurkk Felix t'es dégoutant. Je vais le dire à maman."

Même si officiellement il n'avait pas vraiment le droit, Felix commença un récit à McKey sur Poudlard lui expliquant comment fonctionnait les maisons, les cours qu'on y donnait, les équipes de Quidditch, l'histoire du château, et en vrai à peu près tout ce qui avait trait à l'école. Rusé et avide d'en savoir plus sur l'école de sorcellerie que ses parents avaient fréquenté, le petit Felix avait toujours eu plus d'un tour dans son sac et était entré deux ans plutôt dans le bureau de sa mère et avait volé un livre nommé "L'histoire de Poudlard". Là-dedans il avait appris tout ce qu'il devait savoir sur Poudlard et pour se faire pardonner, il décida de léguer son bien à McKey.

"Merci Felix !" lui répondit 'Key en lui sautant dans ses bras. Son frère, même si il lui tapait sur les nerfs parfois elle l'adorait, c'était probablement la personne qu'elle aimait le plus au monde et elle ne savait comment elle allait survivre 10 mois sans lui l'an prochain. "Dis quand tu vas être à Poudlard tu ne m'oublieras pas hein ? Tu vas m'envoyer des hiboux ?"

"Bien sûr que non, tu es ma petite sœur préférée. Je vais t'en envoyer 3 par semaine : croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer "

Fin Flashback

11 novembre 1968


Il était encore tôt, le ciel encore sombre et aucun rayon ne filtrait à travers le volet. La petite chambre était plongée dans la pénombre, la seule source de lumière était une petite veilleuse accrochée au mur qui émanait d'une lueur bleu azur. C'était une chambre assez grande qui montrait très bien qu'elle était occupée par une fille de 8 ans, avec ses murs roses et la présence de licornes partout. Dans cette belle chambre chaleureuse bien que très simple dormait tranquillement McKey Sullivan. Sommeil paisible, on dort si bien lorsqu'on est enfant. Même le pire des cauchemars d'un enfant ne surpasse pas la dure réalité que les adultes doivent affronter chaque jour dehors. Mais la jeune blonde s'éveilla, ses petits yeux océans se mirent à cligner rapidement puis lentement. Sa bouche s'entrouvrit largement dans un bâillement tandis qu'elle se redressait en position assise. Elle entendit alors un bruit de casse et elle en sursauta ramenant aussitôt la couette sur sa tête. Elle resta un moment comme ça jusqu'à ce que la voix de sa mère lui parvienne.

La porte était close, sa mère avait donc dut hausser le ton. L'esprit d'aventure, l'envie de découvrir on l'a tous ressentit. La jeune 'Key se laissa glisser silencieusement du lit et continua d'écouter. Les petits pieds nus de l'enfant se mirent a gambadé sur la moquette et elle s'approcha doucement de la porte. Elle colla son oreille contre le bois après avoir écarté grossièrement ses cheveux. Sa maman ne criait pas, elle pleurait ou suppliait. C'est alors qu'un bruit fort et pourtant étouffé fit presque trembler les murs de l'appartement modeste et miteux. McKey sursauta et tomba sur ses fesses en agrippant férocement une peluche entre ses petits bras. Mais déjà à cet âge là, elle était courageuse. Elle se redressa après quelques minutes, des voix inconnues lui parvenaient du salon. Elle leva le bras et du se hisser sur la pointe des pieds pour atteindre la poignée de la porte. Elle l'ouvrit très légèrement et glissa un de ses yeux dans l'embrasure qu'elle venait de créer. Il y avait deux hommes qu'elle ne connaissait pas debout au milieu de leur salon et sa mère qui semblait paniquée.

La petite, ne réalisant certainement pas, ouvrit la porte en grand et s'en allait courir maladroitement jusqu'à sa mère, mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'est que quelqu'un la retienne à mi-chemin. Marlene se retourna et se retrouva contre son frère qui lui tenait le bras et lui faisait signe de ne pas parler. Tranquillement, il les fit reculer de façon à ce qu'ils retournent dans sa chambre, si Marly n'avait aucune espèce idée de ce qui était entrain de se dérouler, Felix lui avait senti le danger dès le début. Les deux hommes échangèrent un regard surpris ayant entendus un bruit et décidèrent de finir leur tâche. Ils transplanèrent et après avoir vérifier qu'il n'y avait plus personne, Felix et 'Key allèrent voir l'ampleur des dégâts dans le salon.

Sa mère était allongée au sol, elle était tombée dans les pommes se dit 'Key, Oh non ! Est-ce qu'elle s'était fait mal ? pensa-t-elle. Les yeux clairs de la jeune McKey se remplir de larmes et elle renifla plusieurs fois. Elle n'avait pas tout compris et son visage enfantin était plissé de concentration. Tout à coup des bruits à l'extérieur se firent entendre, le petite fille se précipita vers le canapé. Elle grimpa dessus pour atteindre la fenêtre et regarda dans la rue. Elle se mit alors a sautiller à nouveau en criant que son père était là, il était revenu de sa mission. Elle descendit du fauteuil et s'approcha de son frère qui était penché au-dessus de sa mère. Elle tira alors sur la veste de sa mère en lui disant de se mettre debout, mais à cet instant la porte explosa et son père accompagné d'une troupe de gens pénétra brutalement dans la maison des Sullivan. 'Key prit peur et se mit a crier, pleurant, de grosses larmes coulant sur ses joues.

Extrait du journal intime de McKey Sullivan, 14 ans : << Après cet épisode plutôt dramatique, nous fûmes évacués chez notre tante Cassiopée. Bien sûr je n'avais pas réalisé ce que j'avais vu et c'était peut-être mieux. Quand je demandais où était ma mère, on me disait qu'elle était avec les anges et qu'elle veillait sur nous là-haut. Je dois avouer que je n'y comprenais pas grand chose, à part que ma mère m'avait abandonné et que mon père avait décidé de moins travailler pour s'occuper de moi. Sinon je n'imagine même pas mon état psychologique. On m'avait fait voir un tas de femmes plus débiles les unes que les autres qui essayaient de voir si j'étais perturbée ou choquée et qui disaient être capable de me comprendre. J'avais tout raconté, parfois même j'avais dessiné pour leur expliquer. Ils étaient tous horrifiés lorsque je leur ai raconté que moi et Felix étions quelque pièces plus loin lors de l'incident. >>


Someone's watching over me


Malgré qu'il ait décidé de prendre plus de congé, John demeura le même père manquant pour McKey, perturbé par la mort de l'amour de sa vie, il se réfugia dans ses souvenirs et délaissa tous ses proches. Il coupa même les ponts avec sa propre famille et la celle de sa mère, ce qui perturba beaucoup Marlene dans son enfance puisqu'elle se disait que si son père rendait l'âme lui aussi, elle n'aurait plus personne à part son frère et deviendrait une orpheline. Son père n'étant pas capable de s'ouvrir à d'autre gens après la mort de sa mère décida que lui et ses enfants vivraient une vie de nomade, en vrai depuis ses huit ans, jamais McKey n'était restée vivre qu'à un endroit plus d'un an complet ; son père préférait partir plutôt que de nouer des liens avec le voisinage.

Cela affecta beaucoup le moral de McKey, qui s'était finalement fait plusieurs amis dans son petit quartier à Fullham, car elle n'était pas capable de se faire des vrais amis puisqu'elle les perdait toujours à cause de leurs nombreux déménagements, elle se sentait encore une fois très seule n'ayant que comme compagnie seulement les domestiques que son père engageait et son hibou adoré, Éclair. Vivant seule avec son père qui ressemblait à un zombie, 'Key se promit qu'elle serait tout le contraire de lui et qu'elle essayerait de ramener le sourire aux gens qui l'avait perdu, grâce à sa prétendue bonne humeur contagieuse. Ce qu'elle vécut dans son enfance l'amena à détester, voir même avoir peur de la solitude et à devenir complètement dépendante des autres, puisque fillette elle avait toujours dû se débrouiller seule ou avec comme unique aide celle de son frère et cela l'avait horrifié de voir à quel point des parents pouvaient préférer leur emploi à leur enfant.

Extrait du journal intime de McKey Sullivan, 14 ans : << À plusieurs reprises on m'a souvent dit que je ressemblais à ma mère, physiquement je suis complètement d'accord ... en regardant les photos, on dirait mon reflet dans le miroir, à quelques exceptions près bien sûr. Pour ce qui est de la personnalité, comment dire que quelqu'un vous ressemble quand c'est à peine si vous vous rappelez d'elle. Plus le temps passe, plus j'ai peur ... peu à peu je commence à l'oublier, comme si progressivement elle s'éloignait de moi et devenait moins importante. La semaine dernière j'ai remarqué que j'en suis même rendue à avoir oublier sa voix. Déjà que c'est à peine si j'arrive à avoir des images nettes d'elle, que je me rappelle d'elle par des photos ou des vestiges du passé plus ou moins concrets. Je ne veux plus que le temps avance, je ne veux pas perdre tous mes souvenirs avec elle. >>

En vieillissant et ayant acquis de la maturité et la compréhension, 'Key appris que sa mère fut assassiné par des personnes qu'on soupçonnait d'être dans un regroupement illégal de magie noire et que sa mère était une des premières à s'opposer publiquement contre tout ce qui concernait la magie noire. En vraie le seul évènement positif que la mort de sa mère lui a amené, c'est que ses liens avec Felix sont encore plus fort.

In Key's Mind, 16 years old teenager
Spoiler:
 

Let's talk about love



C'est en Août 1972 que 'Key reçut sa lettre, enfin elle allait rejoindre son frère ! Elle avait attendu et rêvé de ce moment depuis si longtemps et voilà c'était officiel ... elle était une sorcière et elle allait rejoindre la PRESTIGIEUSE école qu'était Poudlard, elle avait la preuve dans ses mains. Son frère lui avait tellement raconté d'anecdotes loufoques sur ses aventures là-bas que McKey savait déjà qu'elle aimerait cet endroit plus que tout. McKey était tellement excitée, qu'elle prit son calendrier et encercla la date du 1 septembre dessus et à chaque jour passé elle faisait un X lui montrant à quel point, le jour J arrivait à grand pas.

La veille de la journée en question, McKey n'avait pas fermé de la nuit, elle n'en était pas capable s'imaginant dans sa tête comment allait se passer cette merveilleuse journée. Ils faillirent arriver en retard à la gare de King Cross, merci à Felix qui prend un millions d'année à faire sa valise ; ça devrait être lui la fille de la famille et dans le train elle alla rejoindre le compartiment de son frère et ses amis, elle ne voulait pas y reste longtemps ; c'est juste qu'il n'était pas question de se ramasser toute seule. Elle fit la connaissance de plusieurs personnes qu'il lui présenta pour ensuite aller rejoindre ses nouveaux amis de première année qu'elle s'était faite en se promenant dans les couloirs du train. Dans les barques, McKey rencontra une jeune fille brune nommée Parker Humphrey, celle qui allait devenir sa meilleure amie.[/size]

In Key's mind, 16 years old teenager

Spoiler:
 

Les années passèrent et la vie de McKey fut complètement différente de celle qu'elle avait chez elle ; mouvementée, pleine de rire et de folies, elle avait beaucoup d'amis et était appréciée de tous. Pour elle, Poudlard c'était comme sa maison, l'endroit où elle appartenait réellement ... le premier endroit où elle s'était sentie réellement à sa place. C'était là qu'elle s'était faite ses premiers vrais amis, qu'elle a eu son premier amour, qu'elle s'est imposée comme une des plus brillantes sorcières de la dernière décennie. C'est pourquoi pour McKey, ses dernières années seront probablement les plus difficiles ; faire le deuil sur sa petite routine à Poudlard, ses amis qu'elle ne reverra pas probablement pas tous et devoir entrer dans un monde où rien n'est sûr, où chacune de ses décisions deviendra importante et sans-retour.


In Key's mind, 16 years old teenager

Spoiler:
 



Laissez-moi vous montrer l'ampleur de mon talent | Exemple de Rp




Le grand jours était enfin arrivé. Après plusieurs mois d'attente, McKey Chance Sullivan, jeune demoiselle de 11 ans, se tenait à faire son entrée dans la plus grande école de Sorcellerie, Poudlard. Elle avait peur mais était tout de même excitée à l'idée de vivre dans un tel château. Elle se trouvait dans un des compartiments du Poudlard Express, elle avait fait la connaissance de plusieurs personnes quand le train s'arrêta signe qu'ils étaient arriver. Dehors il faisait très froid, McKey remonta le col de son manteau bien haut pour ne pas avoir mal à la gorge le lendemain. Elle et d'autres élèves se dirigeaient vers les barques qui les emmèneraient directement au Château. Le voyage dura près de 30 minutes, elle faillit même s'endormir, mais elle était tellement émerveillée de voir Poudlard allumés avec toutes ses lumières qu'elle n'eut pas le temps de cligner des yeux. Enfin, elle était arrivée à Poudlard. Elle avança lentement en compagnie d'autres élèves vers les lourdes portes du château puis elle gravie les escaliers. Tout en haut se trouvait le Professeur McGonagall. Elle leur fit un petit discours puis elle était partie dans la grande salle. McKey ne tenait plus en place, elle avait tant hâte de pénétrer dans la grande salle où on disait que le plafond ressemblait au ciel avec pleins d'étoiles grâce à la magie.

Elle revint quelques minutes plus tard et elle fit signe aux élèves de la suivre. Les portes s'ouvrirent, McKey pénétra dans la grande salle sous le regard des autres qui étaient déjà assis à leurs tables respectives. Elle regardait les personnes et se demandait bien où elle atterrirait. McKey suivit le restant du groupe et elle se retrouva juste devant la table des professeurs, avec les autres premières années, face au au professeur McGonagall qui tenait un chapeau. Un chapeau ? C'était ça le test... son frère Felix lui avait dit que ça faisait très mal, pourtant le chapeau avait l'air tout à fait inoffensif... le sale menteur il devait avoir dit sa pour rire. Ouff ! Elle s'était faite un sang d'encre pour rien. Le Professeur McGonagall appela plusieurs personnes qui furent répartis à Serdaigle et à Gryffondor. Comment se sentait 'Key ? Rien qu'a voir ses jambes tremblantes et l'air apeuré dans son visage, on devinait son état d'esprit. Aussi, 'Key ressentait de la pression, après tout le monde savait que ses parents avaient été et étaient des grands aurors impliqués dans la lutte contre Tu-Sais-Qui et que les Sullivan était une grande famille de sorcier. Elle avait de grand souliers à chausser puisque ses cousins étaient aimés de tous à Poudlard et Felix ... au fait où était-il celui-là, 'Key ne l'avait même pas aperçu dans le train et il était absent au banquet présentement. Enfin revenons à nos moutons, Felix, qui était de cinq ans son aîné, était préfet et le capitaine de l'équipe de Quidditch. Que penseraient-ils si McKey deviendrait la risée du collège ? Le Professeur McGonagall l'appela.

- McKey Chance Sullivan

Elle se redressa en entendant son prénom, elle avait le trac ses mains étaient toute moites. C'était maintenant son tour elle s'avança lentement vers le tabouret ou était placé le choixpeau magique. Le Professeur McGonagall pris le choixpeau permettant ainsi à Marlene de s'asseoir. Marly eut le temps d'apercevoir son frère qui lui fit un clin d'oeil Puis le Professeur McGonagall plaça le choixpeau sur sa tête. Tout le monde était silencieux dans la grande salle et Marlene avait de plus en plus le trac, car elle se demandait bien où elle pourrait aller. Et si elle n'était pas réparti à Gryffondor ?, car bien sûr elle voulait être dans la même maison que son père et son frère, la maison des courageux raconte-t-on. Elle était sûre que si le choixpeau l'enverrait à Serdaigle ou Poufsouffle... ça ne ferait rien ! Mais si il l'envoyait à Serpentard ? Qu'en dirait toute sa famille et surtout ses parents... il parait que c'était la maison de Tu-Sais-Qui ! Puis le choixpeau pris la parole...

- Poufsouffle

Enfin des cris se firent entendre dans la grande salle à son plus grand soulagement, elle n'avait été pas été réparti chez les Serpentard et c'est toute guillerette qu'elle se dirigea vers la table de sa maison. McKey alla s'asseoir vers une fille brune qu'elle avait rencontré durant son trajet dans les barques il y a quelques minutes et qui lui semblait bien sympathique. Sa vie de sorcière commençait dès maintenant.




You


&& Prénom/Pseudo ;; Emy | Sweet Cupcake
&& Age ;; 16 ans
&& Ta présence sur le RPG ;; Autant que possible /7
&& Comment as-tu connu le forum ? ;; C'est mon fofo'
&& Comment le trouve tu ? ;; Au plus vite que le design soit commandé et fait!
&& Doubles comptes ? ;; Dorcas Meadows ^^
&& Ton perso est -il un PV ou Un Scénario ou inventé ? ;; PV, mais pas de la saga
&& Secret ;; Validé par moii ♥












Dernière édition par McKey C. Sullivan le Mer 9 Mar - 21:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antiquité qui traîne dans le bureau du directeur
avatar
Antiquité qui traîne dans le bureau du directeur
▬ Ecrits : 112
▬ Arrivé le : 16/01/2011

MessageSujet: Re: Don't hope a miracle make one | McKey Chance Sullivan   Mer 2 Mar - 14:06

    Hum, hum, laisse donc moi voir dans ton esprit petite 'Key... Ho je vois que tu es loyale et protectrice ! Tu as bien d'autres qualités, mais pourquoi donc parler plus ? Tu es parfaite pour aller à... POUFSOUFFLE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unfamousxstory.forum-canada.com
 

Don't hope a miracle make one | McKey Chance Sullivan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unfamous story :: 
Ministère de la Magie
 :: 
N'ayez pas peur de moi ! Je ne suis qu'un pauvre chapeau inoffensif
 :: Fiches validées
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit